Agenda

Quand le carnaval de Nice colore la Baie des Anges

Entre le corso (défilé de char) et la bataille de fleurs, le carnaval de Nice - du 11 au 25 février 2017 - est un énorme événement populaire attirant chaque année un million de visiteurs....

La Côte d'Azur à l'heure des carnavals

Un demi-siècle de Jazz … à Juan

Fringant doyen des festivals européens et lieu où s'élabore la mémoire du jazz, «Jazz à Juan» se tient chaque année, la deuxième quinzaine de juillet...

Mandelieu fête le mimosa

Mandelieu-La Napoule, la capitale du mimosa, célèbre chaque année en février (du 15 au 22 février 2017) son «soleil d'hiver». Des milliers de spectateurs viennent y admirer ses corsos (défilés) et les chars décorés de mimosa....

Fête du citron : Menton fête les régions

Corsos, jardins de lumières et exposition de motifs géants composés d'oranges et de citron, Menton s'anime pendant la Fête du citron, cette année du 11 février au 1er mars 2017.
...

Les Rencontres de la photographie à Arles

Le Festival d’Avignon en juillet

La Cité des Papes devient pendant près d'un mois, en juillet, le plus grand théâtre du monde....

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Orcières 1850 : sensations fortes dans les Hautes-Alpes

Située à la lisière du Parc National des Ecrins, Orcières 1850 cache bien son jeu : derrière ses apparences d’agréable station paisible à taille humaine, elle cache un formidable terrain de jeux en plein air, pour petits et grands. A la clé, plaisirs extrêmes et émotions garanties

Vue sur la station d'Orcières 1850

Au sommet du Drouvet, à 2655 mètres d’altitude, un attroupement se forme, tous les jours de beau temps, ou presque. Mais que viennent donc voir tous ces gens, rassemblés au bord du vide ? Une grande banderole barrée de l’inscription «la plus grande tyrolienne d’Europe» attire le regard et fournit un premier indice. Mais de quoi s’agit-il au juste ?

Il faut se frayer un chemin pour voir qu’un très long câble a été tendu : il mesure très exactement 1870 mètres de long et relie le sommet du Drouvet au Lac Long. Devant l’assemblée de curieux, le passager de cette fameuse tyrolienne se prépare.

.Tyrolienne

Solidement harnaché et suspendu à un baudrier, il s’élance ensuite, sous les cris des spectateurs, allongé sur le ventre, la tête en avant, les bras écartés, pour parcourir la distance à une vitesse de croisière d’environ 130 km/h, avec des pointes à 140 km/h. Une minute et trente secondes plus tard, l’homme-fusée n’est plus qu’un point, à l’horizon…

En hiver, les passagers peuvent embarquer leurs skis avec eux, et enchaîner avec une descente sur les pistes. Vivre cette expérience intense est à la portée de tous les aventuriers, dès l’âge de 8 ans.

Des activités ouvertes au plus grand nombre

speed-riding

Pour ceux qui aiment prendre de l’altitude, la tyrolienne peut aussi être complétée à Orcières par des vols en montgolfière, en parapente, en planeur, en ULM ou même en hélicoptère, et par des sessions de speed-riding pour les plus téméraires…

A l’instar de la tyrolienne, Orcières 1850 propose une belle palette d’activités, ouvertes au plus grand nombre, y compris, souvent, aux enfants, à pratiquer sur le site même de la station, ou dans la région. Au cœur d’Orcières, un manège, un trampo-jump et une structure gonflable ont ainsi été installés, pour le bonheur des plus petits.

détente dans la Grande Ourse

Juste au-dessus, sur le front de neige des Drapeaux, une belle piste de luge, délimitée par des parois gonflables, a été aménagée. Un peu plus loin se dresse le palais des sports, La Grande Ourse : un bâtiment imposant qui abrite une grande piscine avec toboggans, une patinoire (avec jardin des glaces, kart sur glace), mais aussi un bowling, et un espace détente.

Un village nordique, comme en Laponie

chiens de traîneau

Au milieu du domaine skiable, un village nordique (Williwaw) a été aménagé. Il sert de base de départ des balades en chiens de traîneau sur le plateau et des randonnées d’une demi-journée, en compagnie d’un musher et de tout son attelage.

.Nuit en igloo

Il est également possible de se prendre pour des inuits et de passer une nuit dans ce village nordique, où ont été installés une dizaine d’igloos. Quel privilège de pouvoir contempler le ciel et les étoiles, de dormir en pleine nature dans un silence absolu et de se réveiller au petit matin face à des paysages naturels grandioses…

Glisser sur la neige comme un serpent

ski joëring

L’immersion dans la nature, avec les sommets du Parc national des Ecrins en toile de fond, peut aussi se faire par le biais d’autres activités, plus sportives, comme la randonnée en raquettes et la marche hivernale, qui constituent aussi d’excellentes opportunités de mieux comprendre le milieu montagnard, en compagnie de guides professionnels. Le ski joëring, qui consiste à glisser à skis en s’accrochant à un attelage, tiré par un cheval ou un poney, est aussi une activité proposée à Orcières.

.snake-gliss

Pour les adeptes de la luge, il est également possible de prévoir une sortie en snake-gliss, en fin de journée, juste avant la fermeture des remontées mécaniques. Le principe : plusieurs luges accrochées les unes aux autres glissent et font des virages plus ou moins marqués sur la neige, tel un serpent, guidé par un moniteur. Des circuits en motoneige ou en quadbike l’hiver, en buggy et kart l’été, sont également inscrits au programme des activités de la station.

D’autres activités aux portes d’Orcières

buggy sur glace

A la base de loisirs, il est possible de louer des pédalos, des barques ou des kayaks, en été, de s’initier à la conduite sur glace et de découvrir de nouvelles sensations étonnantes sur le circuit de glace, en hiver. Le Haut-Champsaur et la vallée du Valgaudemar, proches d’Orcières, possèdent des cascades de glace, propices à une activité originale, à mi-chemin entre l’escalade et l’alpinisme.

.Opoualand

Non loin de là, Champoléon abrite un espace (un labyrinthe de neige dans une forêt) adapté à la pratique de l’ice paintball : une activité tactique et divertissante dans un cadre naturel étonnant. C’est aussi dans la région que l’on peut facilement organiser, en été, des sessions de pêche, de canyoning et de sports d’eau vive, sur le Drac, la Durance ou la Séveraisse.

© oopartir.com – 2013 - texte Céline Baussay - photos Baron Bodin et Gerald Luca



On aime

Jardin Piou Piou

. L’ambiance familiale, décontractée et conviviale, de la station
. L’unité de lieu : tout peut se faire à pied
. Le climat de la région et l’exposition du domaine skiable, en plein soleil

On aime moins

Sans chalets en bois ni forêts, la station manque un peu de charme

Comment s’y rendre ?

Orcières-Merlette est située à près de 700 km de Paris, 900 km de Lille, 220 km de Marseille et de Lyon. En train : accès TGV direct (gare de Gap à 45 minutes). En voiture : via Gap, desservie par l’autoroute A51 (sortie La Saulce).

Où séjourner ?

Au Club Belambra Le Roc Blanc : un club en formule location, avec restauration sous forme de buffet, en option et à la carte. Les appartements sont spacieux, fonctionnels, agréables avec leur décoration contemporaine et leurs grandes baies vitrées qui offrent une grande luminosité et des panoramas fantastiques. Les enfants (de 3 mois à 17 ans) sont gâtés avec un club qui leur est destiné, par tranches d’âge, et des animations en soirée, « Les Rendez-vous de Léo », très réussies. Le club domine la station et offre un accès ski aux pieds (location de matériel et ski room sur place). Il se trouve à cinq minutes du départ des cours de ski, des boutiques et restaurants, à 10 minutes du palais des sports. Plus d'infos sur les site www.belanbra.fr

En savoir plus

Consultez les sites www.orcieres.com et www.labellemontagne.com

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers