Agenda

Quand le carnaval de Nice colore la Baie des Anges

Entre le corso (défilé de char) et la bataille de fleurs, le carnaval de Nice - du 11 au 25 février 2017 - est un énorme événement populaire attirant chaque année un million de visiteurs....

La Côte d'Azur à l'heure des carnavals

Un demi-siècle de Jazz … à Juan

Fringant doyen des festivals européens et lieu où s'élabore la mémoire du jazz, «Jazz à Juan» se tient chaque année, la deuxième quinzaine de juillet...

Mandelieu fête le mimosa

Mandelieu-La Napoule, la capitale du mimosa, célèbre chaque année en février (du 15 au 22 février 2017) son «soleil d'hiver». Des milliers de spectateurs viennent y admirer ses corsos (défilés) et les chars décorés de mimosa....

Fête du citron : Menton fête les régions

Corsos, jardins de lumières et exposition de motifs géants composés d'oranges et de citron, Menton s'anime pendant la Fête du citron, cette année du 11 février au 1er mars 2017.
...

Les Rencontres de la photographie à Arles

Le Festival d’Avignon en juillet

La Cité des Papes devient pendant près d'un mois, en juillet, le plus grand théâtre du monde....

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Marseille, authentique et chaleureuse

Un vent de renouveau souffle sur la multiculturelle Marseille. Sur un site naturel exceptionnel s’étend la capitale du sud, de la Côte Bleue aux célèbres Calanques.

Le Vieux-Port

Marseille Gare Saint-Charles. C'est souvent le premier contact du visiteur avec la Cité phocéenne. On y aperçoit déjà sa basilique Notre-Dame de la Garde, la célèbre «Bonne Mère» des Marseillais, contemplant le Vieux-Port du haut de son perchoir de 154 mètres.

Une demi-heure à pied suffit pour rejoindre la Canebière aux vagues allures de rambla. La traversée du quartier de Belsunce se révèlent déjà les atmosphères d'une ville méditerranéenne marquée par les vagues d'immigration successives, son tempérament méridional et son ambiance conviviale, sa population bigarrée, exhubérante et démonstrative.

Le Vieux-Port est le cœur de la doyenne des villes françaises, cité fondée il y a 26 siècles par les Grecs. Aujourd'hui encombrés par le trafic automobile, on ne résonne plus guère les harangues de la poisonnière et autres pagnolades exhubérantes.

Les galères amarées il y a deux siècles dans le port de Massilia ont été remplacées aujourd'hui par les voiliers et les bateaux emmenant les touristes au château d'If et au Frioul. Les restaurants se succèdent le long des quais, où l'on sert une gastronomie simple et généreuse, à l'image de la ville, basée sur les produits de la mer. Les amateurs gouteront la célèbre bouillabaisse, si possible chez Madie.

Le quartier du Panier

D'un côté du Vieux-Port se trouvent le quartier un peu bohème de La Plaine, Fort Saint-Nicolas et le théâtre de la Criée, de l'autre le quartier du Panier aujourd'hui rénové. Baladez-vous dans ses ruelles étroites et pentues, entre façades et visages colorées où l'accent marseillais le dispute à celui des Comores.

Il faut bon flaner sur les traçes de Jean-Claude Izzo (Total Kheops), vers la Joliette, sur la promenade bordant les anciens docks rénovés, ou dans le petit port du Vallon des Auffes.

théâtre de la Criée

Marseille s'est construit en rassemblant 111 villages, dont beaucoup ont gardé leur identité, tel le village côtier de l'Estaque, pour beaucoup redécouvert aux travers des films de Robert Guédiguian. Les amateurs d'arts y retrouvent les sites peints par les plus grands peintres tels Cézanne, Renoir, Braque et Dufy.

Marseille est aussi une ville où il fait bon prendre le soleil. La corniche Kennedy mène à la côte sud, aux plages du Prado et aux terrasses du parc Borely. A deux pas du Prado se trouve le Vélodrome, là où les minots du cru enflament les tribunes les soirs de match de l'OM. Tous «fiers d'être marseillais».

On apprécit ensuite la route menant aux petites criques de Callelongue et des Goudes. Après la chaleur de l'été, Marseille vous offre la douceur de l'automne, la saison idéale pour parcourir le massif des Calanques. Des sentiers de randonnée permettent d'atteindre, en moins d'une heure, l'une des nombreuses criques où l'eau turquoise invite au plongeon et à la paresse.

Les plus sportifs peuvent s'adonner à des randonnées en kayak et à pied, voire à des baptêmes de plongée. Remonter la route vers l'Est vous ouvre de nouveaux horizons, de Cassis à Aubagne, jusqu'au massif de Sainte-Victoire. Un autre voyage.

© oopartir 2014 - Texte et photos : Pierre Marka





Marseille, une ville de fêtes
Marseille possède une vraie culture de la fête. Le soir, mettez le cap sur le cours Julien. Parmi les festivals de musique on peut citer pêle-mêle le festival international des musiques d'aujourd'hui, le festival Nuits Métis, le festival de jazz des 5 continents, le festival Marsatac, le festival de Saint-Victor ou encore celui des Chants Sacrés. Le plus connu est sans conteste la Fiesta des Suds. Tous les mois d'octobre depuis une quinzaine d'années, cette grande manifesation fait découvrir au public des répertoires festifs et variés, donne la priorité aux musiques du monde et des suds, avec une ouverture sur la musique électronique. Les fêtes de Massalia ont attiré pour leur part jusqu'à 300.000 personnes dans les rues de la ville.

Mucem et fort Saint-Jean, à l'entrée du vieux-port

Une ville en pleine effervescence
Le tourisme à Marseille est en pleine efferfescence. Avec l'arrivée TGV, elle est devenue une destination de courts séjours idéale des Parisiens s'y rendant en trois heures. Un nombre sans cesse accru de paquebots de croisères y font escale (le Costa Serena y a même été inauguré mi-mai 2007). Les hôtels y poussent comme des champignons (lire ci-dessous).

Marseille n'entend pas en rester là. Marseille capitale européenne de la Culturel 2013 fut un succès, avec l'édification du musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MUCEM) construit en partie dans le fort Saint-Jean, la vigie du Vieux-Port.

Les projets architecturaux se sont succèdés sur le port, tel les constructions signées de l'architecte britannique Zaha Hadid (tour CMA-CGM), Arte Charpentier (Icade/Deutche Bank) et Jean Nouvel (Morgan Stanley), sans oublier le futuriste Euromed Center signé Massimiliano Fuksas. Des lieux artistiques nouveaux s'inscrivent dans ce décor, tel la Belle de Mai (dans les anciennes usines de la Seita).


Terrasse du récent Sofitel Vieux-Port

Des hôtels haut de gamme récenets
Le Radisson SAS Hotel de Marseille (4 étoiles), ouvert en 2007, est situé entre le Fort Saint-Nicolas et le théâtre de la Criée. Le New Hotel of Marseille - le Pharo - (5 étoiles) est lui aussi placé à deux pas du Vieux Port et à 5 minutes à pied du centre-ville. On peut y boire un verre au Victor Café, son restaurant-lounge. Aux fourneaux, Jérôme Polo, jeune marseillais de 23 ans qui a fait ses classes chez Ducasse. On signalera aussi le récent Intercontinental Marseille Hôtel-Dieu (5 étoiles) offrant une belle vue sur le Vieux Port. 


Intercontinental Hôtel Dieu

Où dormir
Parmi les établissements de charme bien placés, signalons l'hôtel Hermès. On aime aussi le mythique Belle-Vue (aujourd'hui rénové) et le Richelieu très bien placé en plein centre de la ville (prix raisonnable). Plus cher, le Sofitel Vieux-Port est lui aussi superbement situé.

Comment s'y rendre

Le TGV relie Paris à Marseille en trois heures. Air France (Roissy et Orly) et easyjet (Orly) desservent aussi la cité phocéenne.

Le site utile

Le site officiel : www.marseille-tourisme.com

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers