L'actualité

Lascaux IV, un écrin moderne pour la Chapelle Sixtine de la Préhistoire

Le Centre International de l'Art Pariétal ou Lascaux IV a ouvert mi-décembre à Montignac, près de la célèbre grotte, dans le Périgord Noir. La scénographie moderne fait la part belle aux nouvelles technologies et apporte un nouvel éclairage aux visiteurs.
...

Pyreneo : la traversée des Pyrénées en 60 étapes

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Saint-Emilion, du vignoble à la cité médiévale

Autour de la jolie cité médiévale de Saint-Emilion s'étend le vignoble du même nom. Les amateurs de sites viticoles s'y baladent à pied ou en vélo sur ses douces collines, s'initient à la dégustation du vin dans le village et dans les chais des châteaux alentours.

«Un joyau de pierres dans un écrin de vignes». La formule n'est en rien une tromperie. Et son inscription au patrimoine mondial par l'Unesco (depuis 1999) ne doit rien au hasard.

Le vignoble de Saint-Emilion - car c'est bien sûr de lui qu'il s'agit - s'étend à quarante kilomètres à l'est de Bordeaux. Un territoire prestigieux rassemblant 820 exploitations viticoles de taille relativement modestes (7 hectares en moyenne). Surtout la rencontre heureuse d'un micro-climat avec des terroirs très divers, entre sol calcaire, argilo-calcaire, graveleux et sableux.

Chai de Château Faugères signé Mario Botta

A peine est-on descendu du train à Libourne, que l'on s'immerge dans cet océan de vignes ponctué de belles demeures, de moulins et de bosquets. La balade au gré des routes sinueuses, entre côtes, terrasses et promontoires, offre de beaux points de vues sur les plateaux environnants.

Le chemin passe par le château Cheval Blanc - l'un de deux plus célèbres vignobles de Saint-Emilion avec château Ausone - d'où l'on aperçoit le nouveau chai signé Christian de Portzamparc. Les architectes les plus connus sont sollicités dans la région, comme en témoigne aussi le chai de Château Faugères (2009) dessiné par le suisse Mario Botta.

On citera aussi le grand cru classé Château la Dominique. Son nouveau chai est inauguré en juin cette année : Jean Nouvel a habillé le cuvier de métal rouge en s'inspirant des effets de miroirs inversés d'Anish Kapoor. Point d'orgue du bâtiment, une terrasse panoramique de 450 m² sur le toit.

vue sur la place du Marché, Saint-Emilion

Le clocher de l'église monolithe du village de Saint-Emilion surgit soudain au dessus des vignes, sur une colline rocheuse, entourée de remparts. Un village piétonnier où un million de visiteurs - dont une moitié d'étrangers - aime à se promener chaque année.

Commençez votre visite par l'église Collégiale, de style à la fois Roman et Gothique, l'une des plus vastes de la Gironde. Un accès direct mène au cloître puis à l'office du tourisme.

église monolithe

Vous voilà bientôt sur la place des Créneaux d'où l'on profite d'une vue plongeante sur la place du Marché en contrebas. Sur la droite, la Tour du Roy, seul donjon roman intact en Gironde, témoigne des liens ayant longtemps unis l'Aquitaine à l'Angleterre.

Une petite ruelle pentue descend jusqu'à la place du Marché, centre névralgique de la cité. Des terrasses de cafés y font face à l'église monolithe sculptée dans la falaise. C'est depuis cette place que l'on accède aux monuments les plus visités de la ville, l'Ermitage d'Emilion, la chapelle de la Trinité - et sa belle abside - et surtout l'église monolithe, plus grande église souterraine au monde.

Galleries du Château Villemaurine

Le village est connu pour sa tradition troglodytique. Plus d'une centaine de kilomètres de galeries sillonnent le sous-sol de la cité. La pierre calcaire extraite dans ces galeries fut exploitée jusqu'à la fin du XIXème siècle.

A deux pas du centre de la cité, Château Villemaurine (www.villemaurine.com) possède à lui seul 21 hectares de carrières souterraines. Une partie d'entre-elles sont ouvertes à la visite et font l'objet d'une mise en scène originale, entre éclairages et climats sonores, illustrant la légende du moine Emilion, fondateur du village.

© oopartir.com - 2013 - Texte et photos Vincent de Monicault


La fête de la Jurade deux fois par an

Fête de la Jurade © Agence Heurisko

La Jurade a géré pendant des siècles les huit communes formant l'ancienne Juridiction de Saint-Emilion. Aujourd'hui confrérie vineuse, elle est la garante de la qualité des vins et fait revivre le passé  à travers la Fête de la Jurade. Celle-ci, organisée deux fois dans l'année - dans le cadre de la Fête de Printemps en juin et du Ban des vendanges en septembre - est l'occasion de fêter le vin et le patrimoine au cœur de la cité médiévale. Au programme, défilé des Jurats, intronisations et proclamation du Jugement du vin nouveau du haut de la Tour du Roy.

Le vignoble en vélo

Le vignoble de Saint-Emilion se découvre idéalement en vélo, à son rythme sur des routes et des chemins tranquilles, en couple ou en famille. On peut louer des vélos directement auprès de l'office du tourisme, à la journée ou demi-journée.
www.saint-emilion-tourisme.com



Les visites des vignobles

Pique-nique dans le cadre du programme

A Saint-Emilion, nombreux sont les vignerons à ouvrir leurs portes. On peut ainsi visiter librement 96 propriétés viticoles. L'office du tourisme (www.saint-emilion-tourisme.com) a sélectionné plusieurs châteaux - dont certains dans le cadre de l'opération "Un dimanche bio chez le vigneron"  - proposant gratuitement de découvrir les secrets de la vigne.


Table dressée chez Guy et Michèle Richard
(Château Cadet Bon)

Parmi les nombreuses adresses, citons Château Cadet Bon, Grand Cru Classé situé aux portes de la Cité. Les propriétaires du vignoble, Guy et Michèle Richard, invitent à visiter leur chai, à déguster leur vin, à apprécier un casse-croûte vigneron dans une excellente ambiance (www.cadet-bon.com). A signaler que les visites des deux très grands vignobles de Saint-Emilion, château d'Ausone et château Cheval Blanc, sont réservées aux professionnels.


Initiation à la dégustation à l’Ecole du Vin

Dans la Maison du Vin de Saint-Emilion, située à côté de l'église Collégiale, l'Ecole du Vin organise pour les individuels comme pour les groupes des séances de dégustation animées par des œnologues. maisonduvinsaintemilion.co



Un souvenir à ramener : les macarons

Attention aux imitations vendues un peu partout à Saint-Emilion. Mettez le cap au 9 rue Guadet, chez le successeur de la famille Blanchez, Nadia Fermigier. Celle-ci fabrique les «Véritables macarons de Saint-Emilion», à base d'amandes, selon la recette authentique des anciennes religieuses de Saint-Emilion. Un délice !


Où dormir à Saint-Emilion

Le Grand Barrail

On trouve beaucoup de gîtes et chambres d'hôtes situés dans des châteaux viticoles autour de Saint-Emilion ; citons parmi ceux-ci le château Franc-Pourret, à un kilomètre du village, doté de deux agréables chambres (www.ouzoulias-vins.com). Au cœur du village de Saint-Emilion se trouve un agréable hôtel, l'Auberge de la Commanderie (www.aubergedelacommanderie.com) à la déco design. Côté hôtellerie de luxe, le Château Hôtel & Spa Le Grand Barrail est un bel établissement 4 étoiles de 42 chambres et suites (www.grand-barrail.com)

Où manger
Le restaurant de l'Hostellerie Plaisance, dans le village de Saint-Emilion, affiche deux étoiles au Michelin ; la formule «Snaking » en semaine est proposée à un prix très raisonnable. Autre adresse, le restaurant Les Giron'Dines, lui aussi dans le village de Saint-Emilion.


Comment aller à Saint-Emillion

La gare de Libourne, desservie directement depuis Paris ou Bordeaux, est située à une dizaine de kilomètres de la cité de Saint-Emilion. Des navettes relient régulièrement la gare au village.

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers