Agenda

G20, coup de projecteur sur la Basse-Californie

Le sommet des chefs d’Etat se déroule à Cabo San Lucas, une région touristique du Mexique encore peu connue des Français…...

Teotihuacan à Paris

Le quai Branly accueille jusqu'à fin janvier une superbe exposition sur l'ancienne cité de Teotihuacan...

La semaine de la Guadalupe en décembre

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Mexique, entre plages et vieilles pierres

Le Mexique est l'une des destinations phare du continent américain. De Mexico au Yucatan, des sites précolombiens de Tehotihuacan à celui de Chichen Itza, un itinéraire à la découverte de villes coloniales aux places et églises baroques, de belles plages et de petits villages plein de charme.

La cathédrale de Mexico

Mexico, mégalopole dantesque, est souvent l'étape obligée d'un voyage au Mexique. Et c'est tant mieux : la capitale mexicaine est une ville vibrante abritant un exceptionnel patrimoine culturel. 

Son centre-ville abrite de nombreuses traces de son passé pré-colombien. Les vestiges du temple Mayor (Grand Temple) déterrés près du Zocalo - la place de la Constitution  - laissent imaginer le choc du conquistador découvrant la splendeur de l'Empire aztèque.

Point d'orgue de la visite, le musée d'Anthropologie, lequel rassembe les plus belles merveilles léguées par les civilisations méso-américaines ayant peuplées le Mexique.

Une grande civilisation, celle des bâtisseurs de Tehotihuacan, était éteinte depuis longtemps lorsque Cortés arrivera à Tenochtitlan, la future Mexico : le conquistador ne soupçonnera pas même l'existence du vaste site tout proche.

Le site pré-colombien est situé à une quarantaine de kilomètres au nord de la capitale mexicaine (prévoir large pour s'y rendre, entre un et quatre heure de route), avec stop au sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe et déjeuner-buffet aux Villas Archeologicas.

Tehotihuacan

La ville de Puebla est connue pour ses faïences. Celles-ci ornent certaines façades des maisons coloniales de son centre historique classé au patrimoine mondial par l’Unesco.

Les deux visites incontournables : la cathédrale, de style néoclassique ; l'Église de Santo Domingo, exemple du baroque mexicain, dont la chapelle principale, la Capilla del Rosario, est toute couverte d'or. La cité précolombienne de Cholula - et sa célèbre pyramide - n’est située qu’à quelques kilomètres de Puebla.

Site de Monte-Alban

Oaxaca, ville pleine de charme est réputée pour sa douceur de vivre. Difficile de voir la vie en noir, sous un patios ombragé par des bougainvilliers et jacarandas, la tortilla grillée dans l'assiette et un verre de mezcal à la main, en écoutant les chansons tour à tour langoureuses et joyeuses d'un orchestre interprétant merengues, cantinas et autres cumbias. A deux pas de Oaxaca se trouve le très beau site précolombien de Monte Alban.


San Cristobal de las Casas

La jolie petite ville coloniale de San Cristobal de las Casas est située au coeur du Chiapas. On y flâne agréablement dans ses petites rues pavées bordées de maisons basses. Différentes ethnies vivent dans cette capitale de la culture chiapaneca.

Parmi les villages indiens alentours, ne manquez pas San Juan Chamula. Le village vit au rythme de sa petite église, parfait exemple de syncrétisme religieux. Avis aux photographes, la discrétion y est de rigueur.



Palenque

Point d'orgue d'un voyage dans le Chiapas, la visite du site pré-colombien de Palenque, cité maya située en bordure de la forêt vierge.

Son célèbre temple des Inscriptions s'inscrit dans un cadre merveilleux, à l'orée de la Selva Lacandona, cette dense jungle tropicale abritant de nombreux autres sites mayas tels Bonampak et Yaxchilán.


Uxmal

Uxmal, également situé à deux heures de route de Mérida, est le plus connu des sites mayas de la région. Moins impressionnant mais plus pittoresque que Chichèn Itzà, l'ensemble témoigne d'une architecture singulière, le style Puuc.

En raison du relief, les points de vue se succèdent et dévoilent l'harmonie du site. Les bas-reliefs et les corniches des palais révèlent le visage au long nez de Chac, le dieu de la pluie. Des iguanes se chauffent dans les interstices des murs sculptés telles des dentelles de pierres.


Izamal

La péninsule abrite aussi de belles villes coloniales, comme Valladolid et Campeche. Mérida constitue une ville étape agréable à deux heures de route de Chichèn Itzà.

La capitale du Yucatan s'articule autour d'une vaste place centrale – la plaza grande –ceinturée par la cathédrale, des arcades et de belles bâtisses baroques, rococo et néo-classiques. Cireurs de chaussures, vendeurs de ballons et de barbes à papa animent et colorent le zocalo de celle qu'on surnomme aussi la Ciudad blanca.


Izamal, la Ciudad amarilla (la cité jaune). L'ocre saillant du superbe monastère franciscain Saint-Antoine de Padoue illumine cette charmante petite ville coloniale située à deux heures de route de Mérida. Des calèches y promènent leurs passagers dans les rues étroites, entre les maisons sagement alignées, toutes peintes en jaune.

La cité maya-toltèque de Chichèn Itzà n'est située qu'à trois heures de route de Playa del Carmen. En entrant sur le terre plein central, on est d'abord frappé par la beauté de la grande pyramide Kukulkàn.

Chichèn Itzà

C'est au sommet du Castillo – son surnom – que l'on prend conscience de la dimension du site: Chichèn Itzà est si vaste qu'il mérite au moins trois heures de visite.

L'idéal est d'arriver tôt le matin. Dès dix heures, des groupes entiers de touristes partent à l'assaut des flancs du Castillo. Une foule se presse bientôt sur tous les monuments du site, du jeu de pelote au temple aux Mille colonnes, en passant par l'observatoire et les deux cenotes, de vastes puits naturels où les mayas accomplirent des sacrifices humains.

Tulum

Tulum, à une heure de route de Playa del Carmen, est surtout connu pour sa forteresse maya construite en bord de mer. Le site est tout simplement splendide, avec son Castillo et son temple du dieu du Vent posés sur une falaise dominant des petites criques et une mer d'un beau turquoise.

Playa del Carmen

L'ancien petit port de pêche de Playa del Carmen s'est transformé en station balnéaire. Sa taille humaine en fait néanmoins une halte agréable. Une vaste artère piétonne longe la plage, la Quinta Avenida. Entre les posadas (les petits hôtels) et les restaurants, les boutiques de fringues et celles d'artisanat, une foule bigarrée s'y rassemble en fin d'après-midi.

Le soir, les terrasses des restaurants ne désemplissent pas. Des orchestres de mariachis en costumes de charros, le sombrero sur la tête, y interprètent des chansons tour à tour langoureuses et joyeuses. Plus tard le soir au Frida Bar, on trinquera à la santé du Mexique, un cocktail de tequila ou un verre de mezcal à la main…

© oopartir.com - 2013 - photos VDM et Mexico Tourism Board


Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers