Agenda

G20, coup de projecteur sur la Basse-Californie

Le sommet des chefs d’Etat se déroule à Cabo San Lucas, une région touristique du Mexique encore peu connue des Français…...

Teotihuacan à Paris

Le quai Branly accueille jusqu'à fin janvier une superbe exposition sur l'ancienne cité de Teotihuacan...

La semaine de la Guadalupe en décembre

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Mexico, une capitale millénaire de bâtisseurs

Mexico, mégalopole dantesque, est souvent l'étape obligée d'un voyage au Mexique. Et c'est tant mieux : la capitale mexicaine est une ville vibrante abritant un exceptionnel patrimoine culturel.

Cathédrale sur le Zocalo

Hernan Cortés, de retour aujourd'hui au Mexique, cinq siècles après avoir débarqué sur les côtes de Veracruz, ne reconnaîtrait rien du site de Tenochtitlan, vallée lacustre aujourd'hui disparue. La capitale des Aztèques, que le conquistador espagnol rasa, est devenu sans doute la plus grande ville au monde (on parle de 22 millions d'habitants !).

Mexico
, "el Monstruo" comme l'appelle parfois ses habitants, renvoie d'abord l'image d'une mégalopole polluée et embouteillée. Ce qui est moins vrai aujourd'hui avec l'élargissement de son réseau de métro et le développement à marche forcée de l'usage de l'essence sans plomb. Au point qu'on peut parfois voir les reliefs des montagnes environnantes, ce qui était récemment encore impossible.

Fresque de Diego Rivera

Mexico est une ville tentaculaire, comme on s'en rend parfaitement compte en arrivant en avion. L'appareil survole pendant de longues minutes d'immenses zones d'habitation avant de se poser sur l'aéroport international Benito Juarez proche du centre. La mégalopole, située dans une cuvette à 2 200 mètres d'altitude, a d'ailleurs tissé son réseau urbain toujours plus loin en intégrant des «villages» alentours, certains devenus lieux de balades des Mexicains comme des visiteurs étrangers.

Ainsi, Coyoacan, quartier bohème où vécurent Frida Khalo et Diego Rivera, parsemé de belles maisons coloniales aux maisons vives. Une demeure mérite tout particulièrement la visite, la Maison-Musée du peintre incarnée au cinéma par Salma Hayek.

Xochimilco

Xochimilco est célèbre pour ses jardins flottants. On s'y balade dans des barques traditionnelles (trajinera) entre plantations de cactus, maïs et fleurs, le long des canaux, vestiges les plus importants de la Mexico précolombienne.

Le village de San Angel mérite aussi le déplacement pour ses belles maisons coloniales et sa proximité avec l'Unam : de superbes fresques signées Siqueiros ou Rivera ont été peintes sur les bâtiments de cette grande université.

Mexico, ville vivante et dynamique, surprend dans son centre-ville par les nombreuses traces de son passé pré-colombien. Les vestiges du temple Mayor (Grand Temple) déterrés près du Zocalo - la place de la Constitution  - laissent imaginer le choc du conquistador découvrant la splendeur de l'Empire aztèque.

L'Unam (université) et ses fresques

Des spectacles de danses aztèques et autres cortèges animent régulièrement cette grande place, l'une des plus vastes au monde, bordée par la Cathédrale Métropolitaine (construite par les Espagnols au XVIème-XVIIème siècle, par l'Hôtel de Ville et les imposants édifices du Palais National (siège du gouvernement national).

L'un des bâtiments abrite une fresque incontournable de Diego Rivera, «Rêve d'un dimanche après-midi», illustrant l'histoire du pays depuis la naissance du dieu Quetzalcoatl (Serpent à plumes) jusqu'à la Révolution.

Le musée d'Anthropologie rassemble les plus belles merveilles léguées par les civilisations méso-américaines ayant peuplées le Mexique : Aztèques, Mayas, Zapotèques, Olmèques, et.

Le soir, les cantinas colorées de la place Garibaldi s'animent au son des mariachis. Condesa mérite aussi unes escapade, avec ses bars et restaurants branchés, ses allées de jacarandas bleus, son architecture coloniale et Art Déco, ses hôtels design. Histoire de se rappeler que Mexico est toujours une terre de prédilection pour les architectes de talent.

© oopartir 2015 - texte : Pierre Marka- © photos ONT Mexique



Tehotihuacan, une excursion incontournable

Une autre civilisation, celle des bâtisseurs de Tehotihuacan, était éteinte depuis longtemps lorsque Cortés arrivera à Tenochtitlan : le conquistador ne soupçonnera pas même l'existence du vaste site tout proche. Le site pré-colombien est situé à une quarantaine de kilomètres au nord de la ville (prévoir large pour s'y rendre, entre un et quatre heure de route), avec stop au sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe et déjeuner-buffet aux Villas Archeologicas.

Teotihuacan

On aime
Les œuvres de Diego Rivera sont très présentes et retracent souvent magnifiquement l’histoire du Mexique, comme en témoignent les fresques extraordinaires du célèbre peintre muraliste dans le palais national de Mexico. Toujours à Mexico, profitez-en pour aller visiter la surprenante Maison Bleue, le musée de Frida Khalo, où elle véçut jusqu'à son mariage avec Diego Rivera.

On aime moins
La violence s'est accrue au Mexique depuis une quinzaine d'années, époque où Mexico était encore considérée comme beaucoup plus sûre que Rio. Attention notamment au voyage en bus sur certains trajets, notamment sur la ligne Acapulco-Puerto Escondido. Evitez l'auto-stop.

Palais des Beaux-Arts

Quand partir, quel budget?
Le Mexique se visite de préférence pendant notre hiver et notre printemps. En été, la chaleur est souvent étouffante et les pluies fréquentes l'après-midi. Côté budget, si on le compare aux autres destinations hispanophones de la région, le Mexique en individuel est assez cher. Les prix ont augmenté fortement ces dernières années. Cette hausse est toutefois légèrement atténuée par l'actuelle baisse du dollar. Les formules balnéaires "all inclusive" couplées avec une offre aérienne charter sont pour leur part proposées à des prix attractifs.

musée d'Anthropologie de Mexico

Où boire un verre
Direction le bar de l'hôtel Habita, rooftop en bord de piscine avec une vue spectaculaire sur Mexico by night. Un spot connu des amateurs de musique électronique des années 1990 passée par des DJ locaux. Pour les plus jazzy, le Bellini et sa terrasse rotative située au 45ème étage, invitent des musiciens, pianistes solos ou groupes de jazz, pour des sessions live tous les soirs.

Où manger
Le restaurant Broka, toujours dans le quartier Roma, pour savourer un menu gourmet typiquement mexicain dans un patio propice à la détente et au dépaysement. Au menu : vin locaux et tapas toutes plus savoureuses que les autres. Autre adresse, Le Contramar, un des meilleurs restaurants de fruits de mer qui attire intellectuels et autres figures médiatiques. On y déguste des plats frais, des tostadas de crabe ou encore des apéritifs à base d'adobado de poisson.

En savoir plus
Citons le site www.mexique-fr.com

CONSEILS D'AUTOCHTONES

Tequila
Impossible de visiter Mexico sans goûter la fameuse tequila, la spécialité du pays. Pour un avant-goût du paradis mexicain, commandez une Margarita au tamarin à base de tequila Don Julio. Lorsque vous achetez de la tequila, cherchez les marques Blanco, Oro, Reposado ou Anejo qui se classent parmi les meilleures.

Taxis
Évitez de héler les taxis dans la rue et prenez plutôt les taxis sur lesquels on peut lire Taxis Autorizados. Le plus simple est de demander à votre hôtel ou restaurant de vous organiser les trajets en taxi.

Shopping
Un des meilleurs marchés pour trouver des souvenirs locaux est le Mercado de los Sabados en San Angel (Le marché du samedi de Saint Angel). Vous pouvez acheter des vêtements à de nombreux étals ainsi que des bijoux, de la papeterie artisanale, des tissus et des confiseries traditionnelles mexicaines.

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers