Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Galice: quand la mer s'invite dans les terres

De la Galice on connaît surtout sa belle capitale, Saint-Jacques de Compostelle. Or, cette charmante région verdoyante du nord-est de l'Espagne possède un littoral varié, entaillé par les rias, de vastes golfes de mer qui s'avancent dans les terres.

Saint-Jacques de Compostelle

Dans cette Espagne "verte" du nord, la Galice, à l'extrême ouest de l'Europe, ouvre sur l'océan Atlantique et la mer Cantabrique.

Cette "finis terrae" romaine est surtout connue aujourd'hui pour sa capitale, Saint-Jacques de Compostelle. Cela fait maintenant onze siècles - depuis la découverte de la tombe de Saint-Jacques - que des pèlerins se rendent dans cette ville-phare de la Chrétienté en provenance des quatre coins de l'Europe (lire aussi notre article Le chemin de Saint-Jacques).

Les Rias, tels des fjords pénètrent à l'intérieur des terres

Saint-Jacques de Compostelle

Le long des chemins de pèlerinage, de fortes concentrations de châteaux, de monastères et d'églises romanes se succèdent sur des routes d'une singulière beauté. Le visiteur traverse des vallées étroites et profondes, des chaînes montagneuses verdoyantes, des vignes et des marches formées par des murs de pierre (les "socalos").

A Saint-Jacques de Compostelle, la belle praza do Obradoiro est dominée par l'impressionnante façade baroque de la Cathédrale. Cette structure romane surplombe la vieille ville. Le bourg médiéval s'articule autour des étroites ruelles à arcades.

Quand la Galice regarde vers les autres régions celtes

Rivière Sil

Saint-Jacques, carrefour universitaire, abrite une vie culturelle et nocturne intense. Parmi les étudiant(e)s - un tiers des habitants de la ville - les plus résistants entament ainsi volontiers un rallye arrosé, du Paris au Dakar, bars situés aux extrémités de la rue Franco.

Les confins de la Galice ouvrent sur un jeu de rias (13 au total), ces embouchures de fleuves le long d'un littoral découpé de 1.300 kilomètres de côtes. Les vallées côtières ont en effet laissé pénétrer les eaux de la mer vers les terres de l'intérieur. Les trois-quarts de la population galicienne vivent autour de ces golfes d'eau de mer. Un grand nombre des 700 plages galiciennes se situent d'ailleurs à l'intérieur des rias.

La Corogne

Le tourisme est surtout développé dans le sud de la Galice. Les rias baixas bénéficient en effet d'un microclimat à la douceur sub-méditerranéenne. On y trouve d'importantes stations balnéaires surtout fréquentées par les Espagnols, par exemple sur l'île de la Toja, de Sanxenxo à O Grove.

Les rias altas, au nord de la Galice, sont plus sauvages et rurales. De longues bandes de sable blanc alternent avec de spectaculaires falaises. A la pointe la plus septentrionale, l'Estaca de Bares, la "pointe du raz" espagnole, offre un panorama savoureux sur les criques et baies environnantes.

Pontevedra, nichée au cœur d'une rias, est devenue le cœur touristique de la Galice. Avec ses anciens camps fortifiés (castros), ses églises romanes et gothiques, les Rias Baixas n'en font pas moins le bonheur des amateurs d'art.

Plage, Benquerencia, Lugo

Les rias altas comptent aussi de jolies villes-étapes, de Betanzos - déclaré ensemble historique et artistique - à Pontedeume connue pour son pont et ses tours. Non loin de là, les Fragas do Eume, déclaré parc naturel, font partie des routes médiévales du nord de la Galice.

La ville de Ferrol mérite aussi une halte, avec son agréable quartier de la Magdalena et son arsenal. Plus au nord, la traversée de la chaîne d'A Capelada - un espace sauvage où l'on trouve des troupeaux de chevaux non dressés - mène jusqu'au charmant village de pêcheurs de Cedeira. Ici, dans ce sanctuaire de San Andrès de Teixido, les traditions et les superstitions sont encore vives.

Les esprits semblent associés également au rituel de la queimada. Une eau de vie - l'Orujo - mélangée à du citron et des grains de café est ensuite brûlée puis consommée chaude. La magie et le mystère prennent une dimension supplémentaire au son de la gaita, la cornemuse galicienne. Le folklore témoigne d'une importante influence celte. Loin d'être isolée, la Galice a aussi le regard tourné vers la Bretagne, la Cornouaille, l'Ecosse et l'Irlande…

© oopartir 2010 - Texte : Sabine Raynaud - Photos : OT Espagne



Cap Ortegal

On aime
La gastronomie tient une place à part en Galice. On y trouve à la fois une cuisine de marins et de paysans. Les "rias" réunissent des conditions biologiques uniques pour l'élevage du poisson et des fruits de mer. Le poulpe est un plat très populaire en Galice, préparé "a feira": cuit entier, coupé en morceaux, après l'avoir bien battu pour l'amollir et assaisonné avec de l'huile, du piment doux et du sel. L'"empanada", premier symbole du "galicianisme", se fait avec une farce de viande ou de poisson et beaucoup d'oignon, disposée entre deux fines couches de pâte au safran et à l'huile. Parmi les autres plats fameux et populaires en Galice, citons le jambonneau aux feuilles de navet ("lacôn con grelos") et le pot-au-feu galicien ("caldo gallego").

On aime moins
La Galice est connue pour ses brumes. Autant dire que le temps n'y est pas toujours au beau fixe. Le sud de la région possède un climat plus clément. Reste qu'il peut faire très chaud en Galice en été.

L'avis de la rédaction
"Les Français se rendent essentiellement en Galice en voiture, en dans une moindre mesure en autocar. La plupart des gens organisent en effet eux-mêmes leur voyage dans cette région. Les autres passent par des voyagistes spécialisés dans le tourisme religieux comme Terre Entière"

Église de Santiago et Cruceiros, Baamonde,
Lugo

Comment s'y rendre
Iberia et Air France assurent des liaisons directes sur Vigo au départ de Paris. En revanche, pour Saint-Jacques de Compostelle et La Corogne; la compagnie opère la desserte via Madrid et Barcelone. Pour l'hébergement sachez qu'il existe plusieurs Paradores en Galice, dont le Reyes Catolicos de Saint-Jacques de Compostelle, peut-être le plus beau d'Espagne.
Le tourisme rural est très développé, avec l'hébergement dans les "pazos" (maisons seigneuriales) ou les gîtes. Signalons ainsi le très agréable et convivial Pazo Cibran près de Saint-Jacques de Compostelle.

Notre sélection de sites utiles
Allez consulter notamment les sites www.turgalicia.es pour des renseignements sur la région, www.chemindecompostelle.com pour des informations plus spécifiques sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle et www.lugo.es/ sur la ville de Lugo.

Monastère San Martín Pinario,
Saint-Jacques de Compostelle

Les infos pratiques
. Visas : Pour les Français, la carte nationale d'identité en cours de validité ou le passeport, même périmé depuis moins de cinq ans.
. Santé : Aucun vaccin obligatoire
. Monnaie : l’euro
. Indicatif téléphonique: 34 + numéro de téléphone
. Electricité :
. Le site de l’office du tourisme espagnol

Bons plans et meilleurs prix sur la Galice
Vous recherchez un vol, un hotel au meilleur prix, toutes les offres voyages sont sur

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers