Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Manhattan, la tête dans les étoiles

La vitalité de Manhattan est légendaire. La célèbre presqu'île de Big Apple donne toujours le vertige, de Times Square à Wall Street, avec sa mosaïque de quartiers qui n'a d'égale que la diversité de sa population

Pointe de Manhattan avec la nouvelle One World Trade

Blessée et traumatisée par les attentats du 11 septembre 2001, vulnérable après cette catastrophe qui l'a rendue plus humaine, New York n'a pourtant jamais perdue de sa vitalité. Hispaniques, noirs, blancs et asiatiques, toute une population affairée se presse dans une même frénésie.

L'âme de "Big Apple" perce sous la forme d'une nouvelle tour, la One World Trade Center, nouveau symbole du capitalisme triomphant.

La ruche new-yorkaise s'agite toujours, comme en témoignent la conduite nerveuse des innombrables "cabs" (taxis) jaunes et les sirènes hurlantes des longues voitures de pompiers couvrant le bruit sourd de la ville. "Une centaine de fois j'ai pensé que New York était une catastrophe et cinquante fois je me suis dit: c'est une catastrophe magnifique", a écrit l'architecte Le Corbusier.

Manhattan avec à droite l'Empire State Building, depuis le Rockfeller Center

Le cœur de New York apparaît à taille humaine, à l'étroit sur son île de Manhattan. Seul le touriste prend le temps de flâner. Lui seul regarde vers le ciel. La démesure de la ville reste d'abord associée à ses grands buildings.

Avec son urbanisme géométrique et les noms de rues et d'avenues numérotés, le promeneur s'y repère facilement. De plus, il s'oriente aisément autour des deux grandes artères traversant l'île dans toute sa longueur, Broadway et la Cinquième avenue, de la pointe de Manhattan à Central Park.


Gare de Grand Central et derrière la Chrysler Tower

La pointe de Manhattan
A Battery Park, les ferries bondés de touristes de la Circle Line mettent le cap sur Liberty Island. Les Twins manquent alors cruellement sur la Skyline, le célèbre front de gratte-ciel de la pointe de Manhattan.

Non loin de là, les visiteurs se pressent sur l'ancien ground zero, là ou se sont effondrées les tours jumelles, devenu l’un des sites touristiques majeurs de la ville. Le vaste chantier de six hectares et demi a laissé place à une esplanade arborée, le Mémorial ; deux bassins "miroir" (en granit) ont été construits, chacun à la place d'une des tours, alimenté par une «fontaine des larmes».

le 9/11 memorial

La visite est gratuite et on peut s’y rendre sans réservation, même si celle-ci est recommandée (www.911memorial.org). Le site est maintenant surplombée par plusieurs tours dont la One World Trade Center haute de 541 mètres, désormais la plus haute tour des Etats-Unis. Le récent musée du 9/11 memorial redonne au site du 11 septembre une dimension humaine qui lui manquait. Le futur centre de transport du WTC sera conçu par le célèbre architecte Santiago Calatrava.

Remontez Broadway Avenue. A Wall Street, du haut d'une plate-forme, le temple des boursicoteurs s'agite sous vos yeux.



Tours, visites guidées, excursions et activités à New York, cliquez ici

Times Square, coeur de Manathan

Au nord de Lower Manhattan, l'expansion asiatique de Chinatown poursuit son cours. Little Italy et ses trattorias reste en revanche confiné dans quelques blocs. De l'autre côté de Broadway Avenue se succèdent des quartiers longtemps anti-conformistes.

Les artistes ont fui Greenwich Village aujourd'hui "gentrifié" (embourgeoisé), les boutiques de luxe du quadrilatère de Soho, les loyers prohibitifs de Tribeca et de l'East Village.

Central Park

Aux alentours de Bowery, ancienne avenue sordide devenue elle aussi très chic, demeurent quelques vestiges d'une autre époque, tels le vieux bar Tom Milano ou le CBCG, la boite où Blondie, les Talkings Heads et les Ramones firent leur début il y a déjà un quart de siècle. Pour trouver des bars sympa et une ambiance un peu décalé, il faut pousser vers Orchard Road et le Lower East Side.

A Saint'Marks Place, sanctuaire underground, prévoyez une halte chez le pâtissier Veniero's. En poursuivant vers Chelsea, une escale s'impose dans le café de l'historique librairie Barnes and Noble.


Times Square et les buildings célèbres
Madison Square Park - et ses écureuils peu farouches – fait face au singulier Singer Building. Construit en 1904, le premier gratte-ciel de la ville surprend par sa forme en fer à repasser, d'où son surnom de flat iron. La balade ne cesse ensuite de dévoiler l'étonnante diversité de style des buildings new-yorkais. A commencer par le mythique Empire State Building.

Grand Central Station

Des terrasses du 86ème étage (voire le 102ème si vous empruntez un troisième ascenseur) se révèle un panorama superbe sur Manhattan et les rives des terres voisines: Brooklyn et le Queen's, Coney Island et le New Jersey...

Côté Ouest, le building domine deux institutions de New York, le palais des sports du Madison Square Garden et l'immeuble Macy's, considéré outre-Atlantique comme le plus grand magasin du monde.

Côté est se découvre une vue privilégiée sur l'élégante flèche art déco en acier de la Chrysler Tower et la belle gare de Grand Central. Aux abords des prestigieuses Park Avenue et Madison Avenue, certaines adresses rendent hommage au talent de nos compatriotes.

Pont de Brooklyn et Manathan

On peut ainsi boire un verre dans le lobby du Paramount, le café du Royalton ou le jardin de l'Hudson, des lieux où l'on retrouve la patte du designer Philippe Starck.

Vous pouvez prévoir également une halte culinaire au Asia de Cuba, le resto branché de l'hôtel Morgan décoré par Andrée Puttman. Allez aussi admirer le siège américain de LVMH dessiné par Christian de Porzamparc.

Times Square est le cœur de Manhattan. Après des décennies de déchéance, le theater district est redevenu l'un des quartiers les plus cotés de New York. Les immenses enseignes publicitaires lumineuses, les écrans vidéo géants, les cours du Nasdaq défilant sur une rampe lumineuse, Times Square brille de mille feux. Un petit quadrilatère voisin rassemble une trentaine de théâtre et la célèbre salle de concert du Carnegie Hall.


Tours, visites guidées, excursions et activités à New York, cliquez ici

Manhattan la nuit

Central Park et le "mile" des musées
Poumon vert (artificiel) de Manhattan, Central Park appartient d'abord aux joggeurs et amateurs de roller-blades. La foule se rassemble aussi le dimanche pour y assister à des concerts en plein air. Le long de Central Park, la Cinquième avenue prend le nom de "museum mile".

Le Metropolitan
("Met" pour les habitués) rassemble d'immenses collections, comme en témoigne la taille du seul département égyptien. L'étonnant musée Guggenheim, soucoupe dessinée par Frank Lloyd Wright, présente dans sa galerie en spirale une superbe sélection d'œuvres représentatives des XIX et XXèmes siècles.

Quant au célèbre musée d'art moderne de New York (MoMA), où l'on trouve également les peintures et sculptures des plus grands artistes du XXème siècle, il a fait l'objet récemment d'importants travaux de transformation et d'agrandissement de son immeuble de Manhattan. Comme y invitaient des spots destinés à redonner le moral aux New-Yorkais après les attentats du 11 septembre, «le miracle de New York, faites-en partie».

© oopartir - 2015 - Vincent de Monicault ; photos Visit USA Committee





le Mamajuana Café, dans le quartier de Washington Heights

L'avis de la rédaction
Il faut tout d'abord reconnaitre que le taux de change actuel (plus de 1,5$ pour 1€ rend le voyage outre-Atlantique avantageux actuellement. A New York, destination de court séjour, les visiteurs y séjournent le plus souvent trois à cinq jours. La ville peut être aussi le point de départ de circuits vers l'Est américain et le Canada. New York se visite tout au long de l'année, et surtout en juillet-août. En été il fait chaud mais la visite est supportable en raison de la proximité de la mer. On y souffre également moins de la pollution qu'à Paris. Parmi les produits décallés, on signalera les excursions à Brooklyn et Harlem (le Gospel Harlem est très populaire) et le survol de la ville en hélicoptère.

On aime
Longtemps le quartier des artistes, aujourd'hui bon chic bon genre, Greenwich Village (le "village") demeure un agréable lieu de balade avec ses maisons coquettes et ses rues arborées.

statue de la Liberté

On aime moins
Selon une enquête conduite le cabinet MKG consulting auprès de quatre cents hôtels dans vingt métropoles européennes, dans la catégorie "économiques", le prix d'une chambre (moyenne des chambres simples et des doubles, sans petit-déjeuner) est de 147 euros à New York contre 132 à Londres, 118 à Rome et 82 à Paris. Dans la catégorie des hôtels haut de gamme, New York arrive encore en tête (377 euros) devant Genève et Londres.

Les hôtels de New York
Certains sont superbes et loin d'être bon marché, tels le Gramercy Park Hotel, le Sixty Thompson, le City Club et le Four Seasons (dessiné par I.M Pei, l'architecte de la pyramide du Louvre). En face de Central Park on peut aussi citer trois hôtels emblématiques de la ville, le Pierre, le Plaza et le Ritz Carlton. A signaler, parmi les hôtels abordables de la ville, le Holiday Inn Express sur la cinquième avenue. 

Plus d'infos sur New York

Vous pouvez notamment consulter le très complet site cnewyork.net

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers