L'actualité

Transavia met le cap sur Dakhla

Au Maroc, la compagnie low-cost du groupe Air France-KLM ouvre également Tanger cette année
...

Vueling ouvre la ligne Paris (Orly)-Tanger

Le Maroc célébré à l'IMA et au Louvre à Paris (vidéo)

L'hôtel La Mamounia et le restaurant Noura vantent notamment la gastronomie marocaine (et libanaise) à l'Institut du Monde Arabe
...

Transavia relie Paris à Essaouira

Easyjet lance Paris-Fès

Air Arabia ouvre la ligne Montpellier-Casablanca

Air Arabia Maroc relie la France au Maroc

Agenda

Les musiques sacrées à l'honneur à Fès

La 17ème édition du festival de Fès se déroule début juin dans la cité impériale marocaine
...

Le moussem des fiançailles à Imilchil

A la fin de l'été, le ville d'Imilchil abrite le moussem des fiançailles, le plus connu et pittoresque des grands rassemblements berbères...

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Nord du Maroc : Tanger l'inspiratrice

Tanger, la grande cité du Nord du Maroc, aux multples visages, fut longtemps la ville des artistes. Elle séduit toujours les voyageurs pour son architecture et son atmosphère.

On la surnomme la «ville blanche». Tanger symbolise l’entrée sur le continent africain. On y voit d'ailleurs les côtes espagnoles par temps clair, de l'autre côté du détroit de Gibraltar (35mn en bateau de Tarifa). A la croisée des mers et des continents, là où la Méditerranée se mêle à l'Atlantique, la troisième ville marocaine (après Casablanca et Rabat) demeure une destination mythique, ayant fait rêver des générations d'Européens et d'Américains, artistes, intellectuels, beatniks, excentriques. Les peintres Henri Matisse et Eugène Delacroix tomberont sous le charme de la ville et y séjourneront, de même que le composeur et écrivian Paul Bowles qui y mourra.

De la vaste et agréable Place du 9 avril 1947, engagez-vous dans la rue Siaghine jusqu'au Petit Socco (souk en espagnol), petite place pittoresque entourée d'hôtels et de cafés qui furent fréquentés par Paul Bowles, Jean Genet, Paul Morand, Pasolini, Camille Saint-Saëns... Au delà du Petit Socco, la rue de la Marine mène à Bab el Bahr (la porte de la Mer) encadrés par deux borjs (fortins).

La Kasbah, âme de Tanger, est l'ancienne forteresse, avec ses remparts qui domine la médina et toute la ville. On y accède depuis le Grand Socco, par la rue d'Italie, en montant la rue de la Kasbah. Quartier d'anciens palais, il recèle de belles demeures. Place de la Kasbah, le Palais du Sultan «Dar el Mkehzen» cotoie le Palais Dar Chorfa.

Le boulevard Pasteur est l'artère principale de la ville nouvelle. La rue piétonne devient chaque soir, à la belle saison un haut lieu de promenade. Au bout du boulevard, une vaste terrasse, la place Faro et ses canons, offre un beau panorama sur le port, la baie et les côtes espagnoles. Descendez la rue Anoual pour admirer l'étonnante façade art déco du Gran Teatro Cervantes, inauguré en 1913 et longtemps le plus important théâtre d'Afrique du Nord.

En dehors de la ville, ne manquez pas le Cap Spartel, doté d'un phare construit en 1965, un lieu idéal pour les couchers de soleil. En chemin, arrêtez-vous au belvédère de Perdicalis.

© oopartir.com 2017 - texte et photos Vincent de Monicault



Où boire un verre
Il faut prendre un thé au Café Hafa, accroché à une falaise, sous l'ombrage des jardins en terrasse. On y profite d'un panorama sur la Méditerranée à droite, l'Atlantique à gauche. Cet endroit créé en 1920 était très apprécié de Paul Bowles, les Rolling Stones et de Randy Weston.

Comment s'y rendre

La RAM et Transavia relient directement Paris à Tanger.

En savoir plus
Consultez le site www.visitmarocco.com

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers