Agenda

La Foire aux chameaux de Pushkar en novembre

Pendant deux semaines en novembre (du 9 au 17 novembre cette année), la petite ville de Puskkar (Rajasthan) s'enfièvre à l'occasion de sa foire aux chameaux coïncidant alors avec une fête religieuse dédiée à Brahma.
...

Kumbha Mela, pélerinage géant en Inde

La Kumbha Mela, rassemblement réligieux hindou organisé tous les trois ans dans une ville différente d'Inde, rassemble pendant quatre mois 70 millions de pénitents dans l'Est du sous-continent...

Notre sélection d'hôtels

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Info générale

Inde

Introduction

Langues officielles Hindî, anglais, ainsi
que 21 autres langues 1
Capitale New Delhi
28° 34' N, 77° 07' E
Plus grande ville Mumbai
Gouvernement
- Président
- Premier ministre
République fédérale
A.P.J. Abdul Kalam
Manmohan Singh
Superficie
- Totale
- Eau (%)
Classé 7e
3 287 590 km²
9,5 %
Population
- Totale (2006)
- Densité
Classé 2e
1 095 351 995 hab.
324 hab./km²
Indépendance
- Date
- République
du Royaume-Uni
15 août 1947
26 janvier 1950
Gentilé Indien, indienne
Monnaie Roupie indienne (INR)
Fuseau horaire UTC + 5,30
Hymne national Jana-Gana-Mana
Domaine internet .in

Le nom du pays « Inde » est dérivé de la vieille version persane du mot Sindhu, une appellation locale du fleuve Indus (voir l'article détaillé sur l'origine du nom de l'Inde). Les textes officiels utilisent également le mot Bharat (mot hindi dérivé du nom sanskrit d'un roi hindou antique dont l'histoire peut être trouvée dans le Mahâbhârata). Un troisième nom, Hindustan, c'est-à-dire « terre des Hindous » en persan, est employé depuis la période de l'Empire moghol et est le plus usité aujourd'hui encore par la majorité des Indiens dans le langage courant.

L'Inde est le pays le plus peuplé du monde après la Chine. Elle reconnaît vingt-deux langues officielles dont le hindi (parlé dans le nord, la langue de l'administration centrale), le tamoul (parlé dans le sud) et l'anglais.

L'Inde a un littoral qui s'étend sur plus de sept mille kilomètres. Elle partage ses frontières avec le Pakistan à l'ouest, la République populaire de Chine, le Népal, et le Bhoutan au nord-est, le Bangladesh et le Myanmar à l'est. Sur l'océan Indien, elle est à proximité des îles de la République des Maldives au sud-ouest, du Sri Lanka au sud, et de l'Indonésie au sud-est. L'Inde réclame également une frontière avec l'Afghanistan au nord-ouest.

L'Inde est le foyer de civilisations parmi les plus anciennes, et un carrefour historique important des grandes routes commerciales. Quatre grandes religions ont vu le jour dans ce seul sous-continent : l'hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme et le sikhisme.

Autrefois, l'Inde constituait une partie importante de l'empire britannique (le Raj) avant d'obtenir son indépendance en 1947. Il est également important de noter la présence, à la même époque, de comptoirs français et portugais, sur le territoire indien qui leurs seront rétrocédés quelques années après l'indépendance.

Après plusieurs décennies de stagnation économique, le pays s'est beaucoup développé depuis une quinzaine d'années, en particulier grâce aux réformes lancées en 1991. L'Inde, déjà géant démographique et puissance régionale, est sans nul doute appelée à devenir une des grandes puissances du XXIe siècle, à l'instar de la Chine et aux côtés des États-Unis.

Histoire

Les abris sous roche peints de l'âge de pierre de Bhimbetka dans le Madhya Pradesh constituent les traces connues les plus anciennes d'implantation humaine en Inde. Les premières installations permanentes découvertes à ce jour apparaissent il y a 9 000 ans. Puis une civilisation brillante, l'une des plus anciennes connues à ce jour, se développe dans la vallée de l'Indus et atteint son apogée entre -2600 et -1900. Vers -1500, des tribus aryennes venues d'Asie centrale auraient émigré en Inde mais cette hypothèse est rejetée par certains chercheurs qui observent plutôt une continuité de la culture védique. Des études génétiques récentes n'ont pas permis de trancher jusqu'ici (certaines confirmant, d'autres réfutant la théorie de l'invasion aryenne).

Au VIe siècle av. J.-C., un vent de réforme religieuse se lève, le bouddhisme et le jainisme fleurissent, ajoutant à la richesse de la culture indienne dans tous les domaines. L'hindouisme classique se développe à partir de la culture védique. Le premier millénaire voit beaucoup de royaumes indépendants se développer puissamment, certains acquérant une stature impériale. La dynastie hindoue des Gupta domine la période que les historiens considèrent comme un « âge d'or » de l'Inde et les Maurya, et en particulier l'empereur bouddhiste Ashoka, contribuent au rayonnement culturel indien. Les arts, les mathématiques, la technologie, l'astrologie, la religion et la philosophie s'épanouissent grâce au mécénat royal.

Durant le deuxième millénaire, la plupart des régions de l'Inde sont assujetties à un pouvoir musulman, le sultanat de Delhi puis à l'Empire moghol, (de 1000 à 1525, 80 millions d'hindous furent tués). Néanmoins quelques royaumes hindous, comme le royaume de Vijayanâgara, subsistent et prospèrent.

Après l'arrivée des commerçants européens, les Portugais, les Français et les Anglais (puis les Britanniques) tirent profit de la division politique du sous-continent et installent des comptoirs, puis le colonisent.

En 1857, la révolte des Cipayes, des soldats indiens au service des Britanniques, se transforme en soulèvement populaire général contre la puissance de la Compagnie anglaise des Indes orientales. Les Indiens considèrent cette révolte comme la première guerre - infructueuse - d'indépendance.

Après la révolte, les mouvements indiens pour l'indépendance commencent à exiger une indépendance complète. Le 15 août 1947, l'Inde accède finalement, sans grande violence et au prix de nombreux sacrifices, grâce aux efforts tenaces du Mahatma Gandhi, à son indépendance tout en subissant la Partition qui devait donner naissance à un autre État pour les musulmans, le Pakistan.

Après 1947, l'Inde participe à quatre guerres contre le Pakistan entraînées par le problème du Cachemire. De 1975 à 1977, le Premier ministre Indira Gandhi déclare l'état d'urgence, limitant les droits civiques et entraînant la mise en détention de nombreuses personnes sans procès. La destruction de la Babri Masjid d'Ayodhya en 1992 entraîne plusieurs conflits intercommunautaires en Inde occidentale. En 1999, l'Inde mobilise ses troupes dans le district de Kargil au Cachemire pour repousser des infiltrations de terroristes islamistes et de rebelles indépendantistes kashmiris venus du Pakistan.

 

Géographie

L'Inde est une fédération d'États qui ont chacun un parlement et un gouvernement. Il y a vingt-huit États, six territoires, et le territoire de la capitale New Delhi.

La superficie de l'Inde est de 3 287 590 km². Frontalière avec le Pakistan, l'Afghanistan, la Chine, le Népal, le Bhoutan, le Bangladesh, la Birmanie, les frontières indiennes sont longues de 15 000 km.

De grands fleuves et rivières, tels le Gange, le Brahmapoutre, la Yamunâ, la Godâvarî, la Narmadâ, la Kaveri traversent le pays.

 

Démographie

L'Inde est le deuxième pays le plus peuplé au monde après la Chine et compte 1 095 351 995 habitants. C'est un pays jeune qui compte 560 millions de personnes de moins de 25 ans[1]. En 2004, un habitant sur deux avait moins de 25 ans et 70% de la population habite à la campagne.

Toutefois, ayant presque atteint la maîtrise de sa démographie si on parle en termes occidentaux, l'Inde connaît une augmentation rapide de sa population. La population indienne augmente d'environ 19 millions d'individus par an (conséquence d'une fécondité de 3,1 enfant par femme en moyenne - contre 1,7 pour la Chine). On prévoit que l'Inde deviendra le pays le plus peuplé au monde aux alentours de 2035. Pour les années 2000/2005, la population indienne supplémentaire qu'il faut nourrir, loger, habiller et éduquer chaque année correspond presque à la population australienne totale.

Si la fécondité indienne s'est effondrée en 50 ans, la baisse du taux de croissance démographique est irrégulière et relativement lente. Cela est attribué à une politique démographique incohérente (là où la Chine a misé sur la politique de l'enfant unique).

L'Inde, du fait de la nature démocratique de son régime politique, axe sa politique sur la responsabilisation individuelle (centres d'information sur la contraception) plutôt que sur des politiques contraignantes, contrairement à la Chine où la politique imposée de l'enfant unique n'a pas varié depuis sa mise en vigueur (avec seulement des aménagements pour les populations rurales).

Les facteurs qui semblent avoir eu le plus d'impact sur la natalité semblent être :

  • l'amélioration générale du niveau de vie ;
  • l'alphabétisation des femmes dans certains États (par exemple, au Kerala).

Cependant l'aspect positif de sa nombreuse population existe, car l'Inde, par sa diaspora, et surtout depuis les migrations du temps de l'engagisme qui a succédé à l'esclavage dans les colonies européennes, a contribué largement au développement des pays où se trouvent encore beaucoup de ses enfants.

 

Religion

Les principales religions pratiquées en Inde sont l'hindouisme (79,8%) et l'islam (13,7%). On trouve aussi des jaïns, des sikhs, des zoroastriens (pârsîs), des bouddhistes, des juifs et des chrétiens - ceux-ci issus d'une évangélisation soit très ancienne ( au Kerala et au Karnataka) soit consécutive à l'arrivée des Européens : Portugais, Français, Anglais. Alors que le bouddhisme est originaire du nord de l'Inde, il n'est plus pratiqué à l'heure actuelle que par une partie infime de la population, surtout les Tibétains déplacés lors de l'invasion du Tibet par la Chine et quelques ex-intouchables qui se sont convertis en suivant l'exemple de Bhimrao Ramji Ambedkar, un grand leader intouchable de l'indépendance.

Les tensions interreligieuses peuvent être vives en Inde. Après l'indépendance en 1947, les échanges forcés de population entre l'Inde et le Pakistan avaient provoqué des émeutes extrêmement violentes entre les communautés hindouistes et musulmanes. En 1992, la destruction de la mosquée d'Ayodhya avait entraîné des violences entre musulmans et hindouistes, notamment à Bombay, faisant plus de 2 000 morts dans le pays.

 

Economie

  • Le PNB de l'Inde était de 692 milliards de dollars en 2004 soit 600 dollars par habitant.
  • En 2005, l'agriculture représentait 22 % du PIB, les industries 27 % et les services 51 %. Le PNB de l'Inde est le 11e du monde en valeur.
  • Répartition des emplois (1999) : agriculture 60%, industrie 17%, services 23%.
  • Taux de pauvreté (1999) : 30%
  • Taux de chômage (2003) : 9,5%
  • Dette extérieure (est. 2003) : 102 milliards de dollars
  • Inflation (2003) : 3,8%

L'Inde est une nouvelle puissance mondiale dont l'importance ne cesse de croître. Elle s'efforce d'approfondir ses relations avec l'Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN), de resserrer ses liens avec la Chine et d'accroître ses interactions avec les pays d'Asie centrale, les États-Unis et l'Europe.

Onzième économie mondiale (quatrième en parité des pouvoirs d'achat), l'Inde dispose de tous les atouts pour faire d'énormes bonds économiques au cours des dix prochaines années. Sa culture aussi est appelée à se répandre : arts, spiritualité, mode de vie, cuisine... sont d'un niveau de raffinement à peine connu mais en plein dynamisme.

L'Inde a connu une croissance économique soutenue, grâce à un large éventail de réformes mises en œuvre au cours de la dernière décennie. Une classe moyenne dynamique dotée d'un pouvoir d'achat a vu le jour et une nouvelle génération d'industriels et d'entrepreneurs se sont lancés dans la compétition au niveau mondial. Avec un produit intérieur brut (PIB) de 692 milliards $ EU en termes nominaux, en 2004, l'Inde est la dixième économie mondiale.

Le PIB réel a augmenté de 6,9% en 2004-05 contre 8,5% un an auparavant. Cette baisse était essentiellement le résultat d'une croissance agricole plus faible due à des précipitations moins abondantes pendant la mousson. Les perspectives relatives à la croissance du PIB réel de l'Inde, pour la période 2005-06, semblent encourageantes - environ 6,5 à 7%. A ce jour, rien n'indique que la hausse des prix du pétrole va affecter la croissance économique.

La position des paiements extérieurs de l'Inde s'est considérablement améliorée. Les exportations ont augmenté, particulièrement les exportations des services qui ont augmenté de 105% en 2004-05. La croissance dans le secteur des services a en grande partie été alimentée par le boom des technologies de l'information, domaine dans lequel l'Inde devient un leader mondial.

 

Croissance du PIB indien depuis 1995
(Mission économique en Inde, janvier 2005)
Année Croissance du PIB Année Croissance du PIB
2004 6,6 % 1999 7,1 %
2003 5,9% 1998 6,0 %
2002 4,4 % 1997 4,5 %
2001 5,5 % 1996 7,4 %
2000 3,9 % 1995 7,6 %

En termes de croissance aussi, l'Inde n'aura bientôt plus rien à envier à la Chine. D'après une étude de Jean-Joseph Boillot, ancien conseiller financier à la Mission économique de New Delhi, la croissance de l'Inde dépassera celle de la Chine à l'horizon 2010-2015.

Beaucoup d'Occidentaux ont encore des préjugés envers l'Inde. On associe souvent ce pays à une misère noire qui souvent choque encore les visiteurs. Mais si on compare cette situation à celle des pays occidentaux en proportion à leur population, on a vite fait de relativiser.

L'Inde possède des atouts immenses. Elle dispose notamment d'un enseignement supérieur de très haut niveau (écoles de commerce, instituts techniques, etc.). Le pays forme chaque année des centaines de milliers d'ingénieurs en informatique et des millions de scientifiques à la compétence mondialement reconnue.

L'Inde abrite aussi une industrie pharmaceutique puissante et est un des premiers producteurs de médicaments génériques dans le monde.

 

Introduction

Langues officielles Hindî, anglais, ainsi
que 21 autres langues 1
Capitale New Delhi
28° 34' N, 77° 07' E
Plus grande ville Mumbai
Gouvernement
- Président
- Premier ministre
République fédérale
A.P.J. Abdul Kalam
Manmohan Singh
Superficie
- Totale
- Eau (%)
Classé 7e
3 287 590 km²
9,5 %
Population
- Totale (2006)
- Densité
Classé 2e
1 095 351 995 hab.
324 hab./km²
Indépendance
- Date
- République
du Royaume-Uni
15 août 1947
26 janvier 1950
Gentilé Indien, indienne
Monnaie Roupie indienne (INR)
Fuseau horaire UTC + 5,30
Hymne national Jana-Gana-Mana
Domaine internet .in

Le nom du pays « Inde » est dérivé de la vieille version persane du mot Sindhu, une appellation locale du fleuve Indus (voir l'article détaillé sur l'origine du nom de l'Inde). Les textes officiels utilisent également le mot Bharat (mot hindi dérivé du nom sanskrit d'un roi hindou antique dont l'histoire peut être trouvée dans le Mahâbhârata). Un troisième nom, Hindustan, c'est-à-dire « terre des Hindous » en persan, est employé depuis la période de l'Empire moghol et est le plus usité aujourd'hui encore par la majorité des Indiens dans le langage courant.

L'Inde est le pays le plus peuplé du monde après la Chine. Elle reconnaît vingt-deux langues officielles dont le hindi (parlé dans le nord, la langue de l'administration centrale), le tamoul (parlé dans le sud) et l'anglais.

L'Inde a un littoral qui s'étend sur plus de sept mille kilomètres. Elle partage ses frontières avec le Pakistan à l'ouest, la République populaire de Chine, le Népal, et le Bhoutan au nord-est, le Bangladesh et le Myanmar à l'est. Sur l'océan Indien, elle est à proximité des îles de la République des Maldives au sud-ouest, du Sri Lanka au sud, et de l'Indonésie au sud-est. L'Inde réclame également une frontière avec l'Afghanistan au nord-ouest.

L'Inde est le foyer de civilisations parmi les plus anciennes, et un carrefour historique important des grandes routes commerciales. Quatre grandes religions ont vu le jour dans ce seul sous-continent : l'hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme et le sikhisme.

Autrefois, l'Inde constituait une partie importante de l'empire britannique (le Raj) avant d'obtenir son indépendance en 1947. Il est également important de noter la présence, à la même époque, de comptoirs français et portugais, sur le territoire indien qui leurs seront rétrocédés quelques années après l'indépendance.

Après plusieurs décennies de stagnation économique, le pays s'est beaucoup développé depuis une quinzaine d'années, en particulier grâce aux réformes lancées en 1991. L'Inde, déjà géant démographique et puissance régionale, est sans nul doute appelée à devenir une des grandes puissances du XXIe siècle, à l'instar de la Chine et aux côtés des États-Unis.

Histoire

Les abris sous roche peints de l'âge de pierre de Bhimbetka dans le Madhya Pradesh constituent les traces connues les plus anciennes d'implantation humaine en Inde. Les premières installations permanentes découvertes à ce jour apparaissent il y a 9 000 ans. Puis une civilisation brillante, l'une des plus anciennes connues à ce jour, se développe dans la vallée de l'Indus et atteint son apogée entre -2600 et -1900. Vers -1500, des tribus aryennes venues d'Asie centrale auraient émigré en Inde mais cette hypothèse est rejetée par certains chercheurs qui observent plutôt une continuité de la culture védique. Des études génétiques récentes n'ont pas permis de trancher jusqu'ici (certaines confirmant, d'autres réfutant la théorie de l'invasion aryenne).

Au VIe siècle av. J.-C., un vent de réforme religieuse se lève, le bouddhisme et le jainisme fleurissent, ajoutant à la richesse de la culture indienne dans tous les domaines. L'hindouisme classique se développe à partir de la culture védique. Le premier millénaire voit beaucoup de royaumes indépendants se développer puissamment, certains acquérant une stature impériale. La dynastie hindoue des Gupta domine la période que les historiens considèrent comme un « âge d'or » de l'Inde et les Maurya, et en particulier l'empereur bouddhiste Ashoka, contribuent au rayonnement culturel indien. Les arts, les mathématiques, la technologie, l'astrologie, la religion et la philosophie s'épanouissent grâce au mécénat royal.

Durant le deuxième millénaire, la plupart des régions de l'Inde sont assujetties à un pouvoir musulman, le sultanat de Delhi puis à l'Empire moghol, (de 1000 à 1525, 80 millions d'hindous furent tués). Néanmoins quelques royaumes hindous, comme le royaume de Vijayanâgara, subsistent et prospèrent.

Après l'arrivée des commerçants européens, les Portugais, les Français et les Anglais (puis les Britanniques) tirent profit de la division politique du sous-continent et installent des comptoirs, puis le colonisent.

En 1857, la révolte des Cipayes, des soldats indiens au service des Britanniques, se transforme en soulèvement populaire général contre la puissance de la Compagnie anglaise des Indes orientales. Les Indiens considèrent cette révolte comme la première guerre - infructueuse - d'indépendance.

Après la révolte, les mouvements indiens pour l'indépendance commencent à exiger une indépendance complète. Le 15 août 1947, l'Inde accède finalement, sans grande violence et au prix de nombreux sacrifices, grâce aux efforts tenaces du Mahatma Gandhi, à son indépendance tout en subissant la Partition qui devait donner naissance à un autre État pour les musulmans, le Pakistan.

Après 1947, l'Inde participe à quatre guerres contre le Pakistan entraînées par le problème du Cachemire. De 1975 à 1977, le Premier ministre Indira Gandhi déclare l'état d'urgence, limitant les droits civiques et entraînant la mise en détention de nombreuses personnes sans procès. La destruction de la Babri Masjid d'Ayodhya en 1992 entraîne plusieurs conflits intercommunautaires en Inde occidentale. En 1999, l'Inde mobilise ses troupes dans le district de Kargil au Cachemire pour repousser des infiltrations de terroristes islamistes et de rebelles indépendantistes kashmiris venus du Pakistan.

 

Géographie

L'Inde est une fédération d'États qui ont chacun un parlement et un gouvernement. Il y a vingt-huit États, six territoires, et le territoire de la capitale New Delhi.

La superficie de l'Inde est de 3 287 590 km². Frontalière avec le Pakistan, l'Afghanistan, la Chine, le Népal, le Bhoutan, le Bangladesh, la Birmanie, les frontières indiennes sont longues de 15 000 km.

De grands fleuves et rivières, tels le Gange, le Brahmapoutre, la Yamunâ, la Godâvarî, la Narmadâ, la Kaveri traversent le pays.

 

Religion

Les principales religions pratiquées en Inde sont l'hindouisme (79,8%) et l'islam (13,7%). On trouve aussi des jaïns, des sikhs, des zoroastriens (pârsîs), des bouddhistes, des juifs et des chrétiens - ceux-ci issus d'une évangélisation soit très ancienne ( au Kerala et au Karnataka) soit consécutive à l'arrivée des Européens : Portugais, Français, Anglais. Alors que le bouddhisme est originaire du nord de l'Inde, il n'est plus pratiqué à l'heure actuelle que par une partie infime de la population, surtout les Tibétains déplacés lors de l'invasion du Tibet par la Chine et quelques ex-intouchables qui se sont convertis en suivant l'exemple de Bhimrao Ramji Ambedkar, un grand leader intouchable de l'indépendance.

Les tensions interreligieuses peuvent être vives en Inde. Après l'indépendance en 1947, les échanges forcés de population entre l'Inde et le Pakistan avaient provoqué des émeutes extrêmement violentes entre les communautés hindouistes et musulmanes. En 1992, la destruction de la mosquée d'Ayodhya avait entraîné des violences entre musulmans et hindouistes, notamment à Bombay, faisant plus de 2 000 morts dans le pays.

 

Economie

  • Le PNB de l'Inde était de 692 milliards de dollars en 2004 soit 600 dollars par habitant.
  • En 2005, l'agriculture représentait 22 % du PIB, les industries 27 % et les services 51 %. Le PNB de l'Inde est le 11e du monde en valeur.
  • Répartition des emplois (1999) : agriculture 60%, industrie 17%, services 23%.
  • Taux de pauvreté (1999) : 30%
  • Taux de chômage (2003) : 9,5%
  • Dette extérieure (est. 2003) : 102 milliards de dollars
  • Inflation (2003) : 3,8%

L'Inde est une nouvelle puissance mondiale dont l'importance ne cesse de croître. Elle s'efforce d'approfondir ses relations avec l'Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN), de resserrer ses liens avec la Chine et d'accroître ses interactions avec les pays d'Asie centrale, les États-Unis et l'Europe.

Onzième économie mondiale (quatrième en parité des pouvoirs d'achat), l'Inde dispose de tous les atouts pour faire d'énormes bonds économiques au cours des dix prochaines années. Sa culture aussi est appelée à se répandre : arts, spiritualité, mode de vie, cuisine... sont d'un niveau de raffinement à peine connu mais en plein dynamisme.

L'Inde a connu une croissance économique soutenue, grâce à un large éventail de réformes mises en œuvre au cours de la dernière décennie. Une classe moyenne dynamique dotée d'un pouvoir d'achat a vu le jour et une nouvelle génération d'industriels et d'entrepreneurs se sont lancés dans la compétition au niveau mondial. Avec un produit intérieur brut (PIB) de 692 milliards $ EU en termes nominaux, en 2004, l'Inde est la dixième économie mondiale.

Le PIB réel a augmenté de 6,9% en 2004-05 contre 8,5% un an auparavant. Cette baisse était essentiellement le résultat d'une croissance agricole plus faible due à des précipitations moins abondantes pendant la mousson. Les perspectives relatives à la croissance du PIB réel de l'Inde, pour la période 2005-06, semblent encourageantes - environ 6,5 à 7%. A ce jour, rien n'indique que la hausse des prix du pétrole va affecter la croissance économique.

La position des paiements extérieurs de l'Inde s'est considérablement améliorée. Les exportations ont augmenté, particulièrement les exportations des services qui ont augmenté de 105% en 2004-05. La croissance dans le secteur des services a en grande partie été alimentée par le boom des technologies de l'information, domaine dans lequel l'Inde devient un leader mondial.

 

Croissance du PIB indien depuis 1995
(Mission économique en Inde, janvier 2005)
Année Croissance du PIB Année Croissance du PIB
2004 6,6 % 1999 7,1 %
2003 5,9% 1998 6,0 %
2002 4,4 % 1997 4,5 %
2001 5,5 % 1996 7,4 %
2000 3,9 % 1995 7,6 %

En termes de croissance aussi, l'Inde n'aura bientôt plus rien à envier à la Chine. D'après une étude de Jean-Joseph Boillot, ancien conseiller financier à la Mission économique de New Delhi, la croissance de l'Inde dépassera celle de la Chine à l'horizon 2010-2015.

Beaucoup d'Occidentaux ont encore des préjugés envers l'Inde. On associe souvent ce pays à une misère noire qui souvent choque encore les visiteurs. Mais si on compare cette situation à celle des pays occidentaux en proportion à leur population, on a vite fait de relativiser.

L'Inde possède des atouts immenses. Elle dispose notamment d'un enseignement supérieur de très haut niveau (écoles de commerce, instituts techniques, etc.). Le pays forme chaque année des centaines de milliers d'ingénieurs en informatique et des millions de scientifiques à la compétence mondialement reconnue.

L'Inde abrite aussi une industrie pharmaceutique puissante et est un des premiers producteurs de médicaments génériques dans le monde.

 

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers