L'actualité

A Anvers, la Maison du Port signée Zaha Hadid

Mons capitale européenne de la culture 2015

«Urban safari tour» dans la «laide» Charleroi

Des visites de la «ville la plus laide du monde» sont organisées à Charleroi. Les clichés sur le cité wallonne risquent pourtant d'en prendre un coups...

Namur joue la carte de la rando

Le musée Magritte à Bruxelles

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Info générale

Belgique

Introduction

Langues officielles français, néerlandais, allemand
Capitale Bruxelles
Plus grandes villes Anvers, Gand, Charleroi, Liège, Bruxelles
Roi Albert II
Premier ministre Guy Verhofstadt
Superficie
- Totale
- Eau (%)
Classé 135e
30 528 km²
6,20%
Population
- Totale (2006)
- Densité
Classé 77e
10 511 382 hab.
342 hab./km²
Indépendance
- Déclarée
- Reconnue
Des Pays-Bas
1830
1839
Gentilé Belges
Monnaie Euro (EUR)
Fuseau horaire UTC +1 (été +2)
Hymne national La Brabançonne
Fête nationale 21 juillet
Domaine internet .be
Indicatif
téléphonique
+32


Le Royaume de Belgique est un pays de l'Europe de l'Ouest ayant une frontière commune avec les Pays-Bas, l'Allemagne, la France et le Luxembourg. Il est bordé au nord-ouest par la mer du Nord. Il s'étire sur une distance de 318 kilomètres entre Ostende et Arlon.
La Belgique est membre du Benelux, de l'Union européenne ,- dont elle est l'un des six pays fondateurs-, et de l'OTAN.

Rencontre des cultures germanique et latine, le pays est divisé culturellement et linguistiquement. Les deux langues principales sont le néerlandais, parlé par environ 59% de la population (soit 6,2 millions de Belges) au nord en Région flamande ; et le français, parlé par environ 40% de la population (4,2 millions) au sud en Région wallonne mais aussi en Région bruxelloise (enclavée en Flandre) où il est la langue très nettement majoritaire. La capitale Bruxelles, donc surtout habitée par des francophones, dispose d'un statut bilingue. Une minorité germanophone est aussi présente dans l'Est du pays ; l'allemand est parlé par moins de 1% de la population belge.

Cette diversité linguistique a souvent provoqué des conflits politiques dans le pays, qui ont engendré un système de gouvernance complexe.
Dans l'Antiquité, le peuple belge se composait de tribus gallo-romaines et celtes, que Jules César appela Belgae. À la fin du Moyen Âge jusqu'au XVIIe siècle, les Pays-Bas du Sud furent un important centre industriel et culturel. Depuis le XVIe siècle jusqu'à la création de la Belgique en 1830, ce territoire fut également le lieu de nombreuses batailles entre les puissances européennes.

Population

Au 1er janvier 2003 la Belgique comptait 10 355 844 habitants (source INS) : 5 995 553 personnes en Région flamande et 3 368 350 personnes en Région wallonne. La densité de la population du pays s'élève à 340 hab. /km2.
En Région flamande c'est la province d'Anvers qui est la plus peuplée, avec 1 661 119 habitants, tandis qu'en Région wallonne il s'agit de la province de Hainaut, avec 1 281 076 habitants. Le pourcentage de la population urbaine du pays s'élève à 97,2 %
Le taux de natalité est de 10,38º‰, et le taux de mortalité de 10,27 ‰

Histoire
Durant les deux millénaires, la région aujourd'hui couverte par la Belgique a été le théâtre de bouleversements démographiques, politiques et culturels. Les premières traces de civilisation bien documentées remontent à l'invasion de la région par l'Empire Romain au Ier siècle av. JC. Les Francs établirent le Royaume mérovingien, qui devint l'Empire carolingien au VIIIe siècle.

Au Moyen Âge, les Pays-Bas étaient divisés en une multitude d'États féodaux qui occupaient la région. La plupart furent unifiés aux XIVe et XVe siècles par les Bourguignons. Ces États gagnèrent une certaine indépendance au XVe siècle et se nommaient les dix-sept Provinces.

Les Pays-Bas du Sud catholiques (l'actuelle Belgique à peu près) se distinguèrent des Pays-Bas du Nord calvinistes à partir du XVIe siècle. Ils ne reconnaissaient plus le très catholique roi d'Espagne Philippe II comme leur souverain. Ainsi, les dix-sept provinces furent coupées en deux ; dans le Nord, les Provinces Unies et, dans le Sud, les Pays-Bas du Sud. Cette partie fut administrée successivement par les Habsbourg espagnols puis autrichiens.

Jusqu'à la création de la Belgique, les Pays-Bas du Sud furent convoités par de nombreux conquérants français et furent le théâtre de plusieurs batailles qui virent ces derniers affronter des coalitions dirigées tantôt par les Provinces-Unies (notamment la bataille de la Peene à Noordpeene en 1677, qui causa le rattachement d'une petite partie de la Flandre à la France), tantôt par les Autrichiens.

Après la Révolution française, les Pays-Bas du Sud intégrèrent la France, suite à un référendum en 1792, ce qui mit fin aux ambitions des Espagnols et des Autrichiens. La réunification des Pays-Bas eut lieu à la fin du Premier Empire français en 1815.

Composée de l'ancienne partie méridionale des Pays-Bas espagnols (sauf l'actuel Grand-duché du Luxembourg, qui est devenu indépendant des Pays-Bas plusieurs années après la Belgique), puis autrichiens, et de l'ancienne Principauté de Liège, le Royaume de Belgique fut instauré après la révolution belge de 1830 qui chassa les Hollandais.

Il fallut trouver un roi. Un Allemand, duc de Saxe-Cobourg fut finalement choisi : Léopold Ier devint ainsi le premier roi des Belges. En 1885, son fils Léopold II créa l'État indépendant du Congo qui fournit des matières premières à l'industrie belge. En 1908, le parlement belge vota l'annexion du Congo et de ses riches ressources, qui devint colonie belge.

La Belgique fut occupée par l'Allemagne pendant les Première et Seconde Guerres mondiales. Depuis, le pays a prospéré et est devenu l'un des pays les plus modernes d'Europe. Le pays entre dans la CEE et son économie se tourne plus vers les pays européens. En 1960 la Belgique accorde l'indépendance au Congo.

La Belgique, qui a adhéré à l'OTAN, fut l'un des pays fondateurs de l'Union européenne et fait partie de la zone euro. L'histoire contemporaine est dominée par les évolutions de plus en plus autonomes de ses deux communautés principales, la Communauté française de Belgique et la Communauté flamande.

La Belgique est secouée par une montée de nationalisme flamand depuis les années 1960. Le pays est en voie d'éclatement suite à une volonté des partis flamands sous la pression du Vlaams Belang (Parti politique d'extrême droite nationaliste flamand). Ce mouvement est aujourd'hui le deuxième parti de Flandre avec 25% d'intentions de vote.

Géographie
Le relief de la Belgique marque une nette distinction entre le nord et le sud du pays. Alors que le nord (Région flamande) est constituée essentiellement de plaines ne dépassant pas les 100m d'altitude, le sud (Région wallonne) se distingue par un relief plus accentué, de par la présence sur son territoire du massif ardennais. Celui-ci se développe essentiellement au sud du sillon Sambre et Meuse, et atteint régulièrement des altitudes de plus de 500m, allant jusqu'à 694m au signal de Botrange, le point le plus haut du territoire.
Le climat y est doux, tempéré et humide, avec des températures moyennes de 25°C en été et 7,2 °C en hiver. Les températures extrêmes sont -30.1 °C et +37,8°C.
En hiver, les Ardennes sont marquées par une neige plus abondante, résultant de températures plus froides.
A l'extrême sud du pays, en Gaume, un microclimat permet généralement à la région d'afficher une température supérieure aux Ardennes voisines.
La plage belge de la mer du Nord s'étend sur 67 km. Elle atteint à certains endroits plus de 500 mètres de large à marée basse. Il s'agit d'une plage de sable fin uniforme, sans galets, ni rochers.

Religion
Selon un sondage réalisé en 2001 par le magazine le Vif/L'Express, la majorité des Belges se déclarent athées, agnostiques ou non-croyants. Ils donnent de l'importance aux relations qu'ils peuvent tisser avec leur famille et leurs amis et recherchent le développement individuel.
La première religion du pays reste la religion catholique romaine. Les autres religions sont nombreuses mais anecdotiques (<1,5%).

Economie
La Belgique, un pays à l'économie développée, appartient à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), un groupe de pays industrialisés aux régimes démocratiques. Actuellement, avec une superficie de 30 528 km² (148e superficie au monde), et une population d'un peu plus de 10 millions d'habitants, le PIB de la Belgique se situe parmi les 30 premiers du monde. En 2004, le PIB par habitant se montait à 30 600 $ US. En 2005, elle se situait à la neuvième position de l'Indicateur de développement humain. Elle fut la deuxième puissance économique mondiale derrière le Royaume-Uni au milieu du XIXe siècle.

Densément peuplée, la Belgique se trouve au cœur de l'une des régions les plus industrialisées du monde. Elle fut la première région d'Europe continentale à entrer dans la Révolution industrielle au début du XIXe siècle et s'empara dès 1889, d'un formidable réservoir à matière première : une colonie, le Congo. L'industrie belge acquit ainsi de 1889 à 1960 d'énormes quantité de matière première quasi gratuitement. Elle développa rapidement d'importantes infrastructures ferroviaires, routières et portuaires pour assurer son commerce avec les pays voisins. Elle fut l'un des pays fondateurs de la Communauté économique européenne et fit partie du premier cercle de l'Union économique et monétaire en janvier 1999.

Avec des exportations se montant à environ deux tiers du PIB, la Belgique dépend de façon importante du commerce extérieur. La Belgique exporte proportionnellement le double de l'Allemagne et le pentuple du Japon. L'importance de cette position commerciale s'explique par la position géographique centrale en Europe, et une main d'œuvre globalement qualifiée, multilingue et productive.

Le secteur industriel belge peut être comparé à une machine complexe : il importe des matières premières et des produits semi-finis, qui sont ensuite réexportés une fois traités. Sauf pour son charbon, qui n'est plus désormais exploitable, la Belgique ne dispose pas de ressources minérales naturelles. Nombre de secteurs traditionnels sont cependant présents dans son économie, grâce à ses infrastructures de transport et sa position géographique : sidérurgie, textiles (secteurs en décroissance), raffinage pétrolier, chimie, agro-alimentaire, produits pharmaceutiques, construction automobile, électronique, et construction mécanique. La part des services atteint néanmoins 71,8% du PIB, pour 26,3 % pour le secteur secondaire et 1,9% pour l'agriculture

Créer votre carnet de voyage sur la Belgique
Trouvez ou créez un itineraire Belgique adapté à vos envies sur Evaway

Introduction

Langues officielles français, néerlandais, allemand
Capitale Bruxelles
Plus grandes villes Anvers, Gand, Charleroi, Liège, Bruxelles
Roi Albert II
Premier ministre Guy Verhofstadt
Superficie
- Totale
- Eau (%)
Classé 135e
30 528 km²
6,20%
Population
- Totale (2006)
- Densité
Classé 77e
10 511 382 hab.
342 hab./km²
Indépendance
- Déclarée
- Reconnue
Des Pays-Bas
1830
1839
Gentilé Belges
Monnaie Euro (EUR)
Fuseau horaire UTC +1 (été +2)
Hymne national La Brabançonne
Fête nationale 21 juillet
Domaine internet .be
Indicatif
téléphonique
+32


Le Royaume de Belgique est un pays de l'Europe de l'Ouest ayant une frontière commune avec les Pays-Bas, l'Allemagne, la France et le Luxembourg. Il est bordé au nord-ouest par la mer du Nord. Il s'étire sur une distance de 318 kilomètres entre Ostende et Arlon.
La Belgique est membre du Benelux, de l'Union européenne ,- dont elle est l'un des six pays fondateurs-, et de l'OTAN.

Rencontre des cultures germanique et latine, le pays est divisé culturellement et linguistiquement. Les deux langues principales sont le néerlandais, parlé par environ 59% de la population (soit 6,2 millions de Belges) au nord en Région flamande ; et le français, parlé par environ 40% de la population (4,2 millions) au sud en Région wallonne mais aussi en Région bruxelloise (enclavée en Flandre) où il est la langue très nettement majoritaire. La capitale Bruxelles, donc surtout habitée par des francophones, dispose d'un statut bilingue. Une minorité germanophone est aussi présente dans l'Est du pays ; l'allemand est parlé par moins de 1% de la population belge.

Cette diversité linguistique a souvent provoqué des conflits politiques dans le pays, qui ont engendré un système de gouvernance complexe.
Dans l'Antiquité, le peuple belge se composait de tribus gallo-romaines et celtes, que Jules César appela Belgae. À la fin du Moyen Âge jusqu'au XVIIe siècle, les Pays-Bas du Sud furent un important centre industriel et culturel. Depuis le XVIe siècle jusqu'à la création de la Belgique en 1830, ce territoire fut également le lieu de nombreuses batailles entre les puissances européennes.

Population

Au 1er janvier 2003 la Belgique comptait 10 355 844 habitants (source INS) : 5 995 553 personnes en Région flamande et 3 368 350 personnes en Région wallonne. La densité de la population du pays s'élève à 340 hab. /km2.
En Région flamande c'est la province d'Anvers qui est la plus peuplée, avec 1 661 119 habitants, tandis qu'en Région wallonne il s'agit de la province de Hainaut, avec 1 281 076 habitants. Le pourcentage de la population urbaine du pays s'élève à 97,2 %
Le taux de natalité est de 10,38º‰, et le taux de mortalité de 10,27 ‰

Histoire
Durant les deux millénaires, la région aujourd'hui couverte par la Belgique a été le théâtre de bouleversements démographiques, politiques et culturels. Les premières traces de civilisation bien documentées remontent à l'invasion de la région par l'Empire Romain au Ier siècle av. JC. Les Francs établirent le Royaume mérovingien, qui devint l'Empire carolingien au VIIIe siècle.

Au Moyen Âge, les Pays-Bas étaient divisés en une multitude d'États féodaux qui occupaient la région. La plupart furent unifiés aux XIVe et XVe siècles par les Bourguignons. Ces États gagnèrent une certaine indépendance au XVe siècle et se nommaient les dix-sept Provinces.

Les Pays-Bas du Sud catholiques (l'actuelle Belgique à peu près) se distinguèrent des Pays-Bas du Nord calvinistes à partir du XVIe siècle. Ils ne reconnaissaient plus le très catholique roi d'Espagne Philippe II comme leur souverain. Ainsi, les dix-sept provinces furent coupées en deux ; dans le Nord, les Provinces Unies et, dans le Sud, les Pays-Bas du Sud. Cette partie fut administrée successivement par les Habsbourg espagnols puis autrichiens.

Jusqu'à la création de la Belgique, les Pays-Bas du Sud furent convoités par de nombreux conquérants français et furent le théâtre de plusieurs batailles qui virent ces derniers affronter des coalitions dirigées tantôt par les Provinces-Unies (notamment la bataille de la Peene à Noordpeene en 1677, qui causa le rattachement d'une petite partie de la Flandre à la France), tantôt par les Autrichiens.

Après la Révolution française, les Pays-Bas du Sud intégrèrent la France, suite à un référendum en 1792, ce qui mit fin aux ambitions des Espagnols et des Autrichiens. La réunification des Pays-Bas eut lieu à la fin du Premier Empire français en 1815.

Composée de l'ancienne partie méridionale des Pays-Bas espagnols (sauf l'actuel Grand-duché du Luxembourg, qui est devenu indépendant des Pays-Bas plusieurs années après la Belgique), puis autrichiens, et de l'ancienne Principauté de Liège, le Royaume de Belgique fut instauré après la révolution belge de 1830 qui chassa les Hollandais.

Il fallut trouver un roi. Un Allemand, duc de Saxe-Cobourg fut finalement choisi : Léopold Ier devint ainsi le premier roi des Belges. En 1885, son fils Léopold II créa l'État indépendant du Congo qui fournit des matières premières à l'industrie belge. En 1908, le parlement belge vota l'annexion du Congo et de ses riches ressources, qui devint colonie belge.

La Belgique fut occupée par l'Allemagne pendant les Première et Seconde Guerres mondiales. Depuis, le pays a prospéré et est devenu l'un des pays les plus modernes d'Europe. Le pays entre dans la CEE et son économie se tourne plus vers les pays européens. En 1960 la Belgique accorde l'indépendance au Congo.

La Belgique, qui a adhéré à l'OTAN, fut l'un des pays fondateurs de l'Union européenne et fait partie de la zone euro. L'histoire contemporaine est dominée par les évolutions de plus en plus autonomes de ses deux communautés principales, la Communauté française de Belgique et la Communauté flamande.

La Belgique est secouée par une montée de nationalisme flamand depuis les années 1960. Le pays est en voie d'éclatement suite à une volonté des partis flamands sous la pression du Vlaams Belang (Parti politique d'extrême droite nationaliste flamand). Ce mouvement est aujourd'hui le deuxième parti de Flandre avec 25% d'intentions de vote.

Géographie
Le relief de la Belgique marque une nette distinction entre le nord et le sud du pays. Alors que le nord (Région flamande) est constituée essentiellement de plaines ne dépassant pas les 100m d'altitude, le sud (Région wallonne) se distingue par un relief plus accentué, de par la présence sur son territoire du massif ardennais. Celui-ci se développe essentiellement au sud du sillon Sambre et Meuse, et atteint régulièrement des altitudes de plus de 500m, allant jusqu'à 694m au signal de Botrange, le point le plus haut du territoire.
Le climat y est doux, tempéré et humide, avec des températures moyennes de 25°C en été et 7,2 °C en hiver. Les températures extrêmes sont -30.1 °C et +37,8°C.
En hiver, les Ardennes sont marquées par une neige plus abondante, résultant de températures plus froides.
A l'extrême sud du pays, en Gaume, un microclimat permet généralement à la région d'afficher une température supérieure aux Ardennes voisines.
La plage belge de la mer du Nord s'étend sur 67 km. Elle atteint à certains endroits plus de 500 mètres de large à marée basse. Il s'agit d'une plage de sable fin uniforme, sans galets, ni rochers.

Religion
Selon un sondage réalisé en 2001 par le magazine le Vif/L'Express, la majorité des Belges se déclarent athées, agnostiques ou non-croyants. Ils donnent de l'importance aux relations qu'ils peuvent tisser avec leur famille et leurs amis et recherchent le développement individuel.
La première religion du pays reste la religion catholique romaine. Les autres religions sont nombreuses mais anecdotiques (<1,5%).

Economie
La Belgique, un pays à l'économie développée, appartient à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), un groupe de pays industrialisés aux régimes démocratiques. Actuellement, avec une superficie de 30 528 km² (148e superficie au monde), et une population d'un peu plus de 10 millions d'habitants, le PIB de la Belgique se situe parmi les 30 premiers du monde. En 2004, le PIB par habitant se montait à 30 600 $ US. En 2005, elle se situait à la neuvième position de l'Indicateur de développement humain. Elle fut la deuxième puissance économique mondiale derrière le Royaume-Uni au milieu du XIXe siècle.

Densément peuplée, la Belgique se trouve au cœur de l'une des régions les plus industrialisées du monde. Elle fut la première région d'Europe continentale à entrer dans la Révolution industrielle au début du XIXe siècle et s'empara dès 1889, d'un formidable réservoir à matière première : une colonie, le Congo. L'industrie belge acquit ainsi de 1889 à 1960 d'énormes quantité de matière première quasi gratuitement. Elle développa rapidement d'importantes infrastructures ferroviaires, routières et portuaires pour assurer son commerce avec les pays voisins. Elle fut l'un des pays fondateurs de la Communauté économique européenne et fit partie du premier cercle de l'Union économique et monétaire en janvier 1999.

Avec des exportations se montant à environ deux tiers du PIB, la Belgique dépend de façon importante du commerce extérieur. La Belgique exporte proportionnellement le double de l'Allemagne et le pentuple du Japon. L'importance de cette position commerciale s'explique par la position géographique centrale en Europe, et une main d'œuvre globalement qualifiée, multilingue et productive.

Le secteur industriel belge peut être comparé à une machine complexe : il importe des matières premières et des produits semi-finis, qui sont ensuite réexportés une fois traités. Sauf pour son charbon, qui n'est plus désormais exploitable, la Belgique ne dispose pas de ressources minérales naturelles. Nombre de secteurs traditionnels sont cependant présents dans son économie, grâce à ses infrastructures de transport et sa position géographique : sidérurgie, textiles (secteurs en décroissance), raffinage pétrolier, chimie, agro-alimentaire, produits pharmaceutiques, construction automobile, électronique, et construction mécanique. La part des services atteint néanmoins 71,8% du PIB, pour 26,3 % pour le secteur secondaire et 1,9% pour l'agriculture

Créer votre carnet de voyage sur la Belgique
Trouvez ou créez un itineraire Belgique adapté à vos envies sur Evaway

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers