Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Picardie : la Grande Guerre, de la Somme au Chemin des Dames

La Picardie fut très marquée par la Grande Guerre. Des environs de Château-Thierry à la Vallée de la Haute Somme, en passant par le Chemin des Dames, les lieux de mémoire de la "Grande Guerre" sont nombreux dans la Somme et l'Aisne. Mémoriaux, musées et cimetières témoignent des combats et des pertes immenses


Si Verdun (Meuse) est l'emblème de la victoire française, la Somme est celui du sacrifice de centaines de milliers de Britanniques, de Sud-Africains, d'Australiens, de Canadiens, de Néo-Zélandais… La seule journée du 1er juillet 1916, plus de 60.000 soldats sont tués et blessés autour de la ville d'Albert.

Mémorial de Thiepval

Au nord-est d'Amiens se trouvent plusieurs lieux de mémoire majeurs de la région, le Mémorial franco-britannique de Thiepval, le Mémorial terre-neuvien et les tranchées de Beaumont-Hamel. Il existe 410 cimetières des pays du Commonwealth dans la Somme...

Musée Somme 1916 à Albert

Non loin de Thiepval (10km) se trouve la ville d'Albert. Allez visiter le très intéressant Musée Somme 1916 (www.musee-somme-1916.eu). Inauguré en 1992, il fut aménagé dans un long souterrain construit au Moyen-Âge puis réhabilité en abri anti-aérien en 1938. Sur 250 mètres, on y découvre la vie des tranchées à travers une incroyable collection d'objets usuels, d'uniformes, d'armes de guerre...

Historial de la Grande Guerre à Péronne

Partez ensuite pour Péronne visiter l'Historial de la Grande Guerre. Ce musée très didactique a été aménagé par le Conseil général de la Somme dans le château médiéval en 1992.

Cette année ont été inaugurés une nouvelle muséographie et des salles dotées d'écrans tactiles et de tablettes numériques. Des expositions temporaires y sont organisées dont actuellement l'une intitulée «Entendre la musique : sons et silences de la Première Guerre mondiale».

Mettez ensuite le cap vers la médiévale Laon, dans l'Aisne. Une des rares cités préservées de ce département voisin de la Somme, très touché par les combats de la Grande Guerre : 90% des villes et villages y furent dévastés. 

A une vingtaine de kilomètres au sud de Laon se trouve le Chemin des Dames. Une ligne de front se figea sur une trentaine de kilomètres pendant toute la guerre. En septembre 1914, le corps expéditionnaire britannique se bat farouchement contre les Allemands pendant un mois. Cimetières et monuments aux morts témoignent de la férocité des affrontements.

La terrible offensive de 1917, menée par le général Nivelle, fit des pertes considérables. Le nombre de morts au Chemin des Dames est estimé entre 300 et 600 000 en deux mois, dont environ 200 000 poilus.

La Caverne du Dragon sur le Chemin des Dames

Au coeur du Chemin des Dames se trouve la Caverne du Dragon, carrière devenue caserne souterraine pendant la guerre. En 1995, le Conseil général de l'Aisne se voit confier le lieu par le Souvenir français, et le dote d'une nouvelle muséographie.

Les galeries ont été aménagées en espaces du souvenir, évoquant la vie quotidienne du soldat - français à certaines périodes, allemand à d'autres, les deux occupant parfois en même temps différents lieux de la caverne. Le musée utilise des moyens modernes d’animations, des objets, des fonds sonores, des vidéos et images d’archives.

belvédère du plateau de Californie

Craonne fut l'épicentre des combats du Chemin des Dames. «Adieu la vie, adieu l'amour...», le refrain de la chanson de Craonne résonne encore dans la mémoire du village martyr, aujourd'hui remplacé par un arboretum.

Au dessus du champs de bataille a été érigée une tour d'observation, le belvédère du plateau de Californie. Le panorama est magnifique. Le paysage respire la douceur et la tranquillité. Il y a tout juste un siècle, ils y vécurent l'enfer.

© oopartir.com – 2014 - vidéo Yves Barraud, texte et photos Vincent de Monicault



Un guide du routard

Le Guide du Routard a réalisé un guide grand public commémoratif de 124 pages sur la Première Guerre Mondiale, proposant des itinéraires permettant la découverte des principaux lieux de mémoire liés à cette guerre, des adresses pour se restaurer et se loger sur place, ainsi que les musées et sites historiques et leurs conditions de visite.

Saint-Quentin

Où manger
A Péronne, le Bistrot d’Antoine, en face de l'Historial de la Grande Guerre
A Saint-Quentin, le bar-restaurant L'Annexe, agréable déco et et belle terrasse. tel 03 23 62 55 61


Albert

Où dormir
A Saint-Quentin, une agréable petite ville située entre Péronne et Laon, on peut dormir au Ibis situé en face de la basilique restaurée, au cœur d'un hypercentre reconstruit avec de nombreuses maisons de style art déco.
On peut aussi dormir dans l'agréable hôtel du Golf de l’Ailette (58 chambres, www.ailette.fr), à Chamouille, près de Laon. L’hôtel est situé dans une base de loisir, au bord d'un lac artificiel, en face du golf 18 trous et du Center Parcs du domaine du Parc d'Ailette.


Comment s'y rendre
En train de Paris Gare du Nord à Laon - situé à 18 km de Craonne – ou Amiens

En savoir plus
Consulter les sites www.somme-tourisme.com, www.aisne-tourisme.com, www.somme14-18.com, www.aisne14-18.com

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers