L'actualité

Malaysia Airlines en A380 sur Paris-Kuala Lumpur

Air France relie Paris à Kuala Lumpur

Air Asia X cesse son vol Paris-Kuala Lumpur

La compagnie malaisienne avait lancé des vols low-costs entre les deux capitales il y a seulement un an...

Paris-Kuala Lumpur : bientôt des vols low-cost

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Malacca, le charme de la nostalgie

L'ancien comptoir portugais était autrefois surnommé la Venise de l’Orient. Aujourd'hui classée au patrimoine mondial par l'Unesco, elle est l'une des plus belles villes de Malaisie

Malacca (ou Melaka), plus ancien port de pêche de Malaisie, fut fondée vers 1400 par un prince hindou venue de Sumatra. Centre du commerce des épices et des soieries, on la surnomma Venise de l’Orient. Stratégiquement ancrée au cœur du détroit auquel elle a donné son nom, Malacca fut longtemps considérée comme la plaque tournante commerciale de l’Asie. Son passé colonial fut riche, avec l'occupation des Portugais, Hollandais puis Anglais. Cette "ville héritage" – titre attribué par l'Unesco - est devenue aujourd'hui une destination culturelle à part entière.

Il est agréable de flâner dans les ruelles de la vieille ville, dans Chinatown ou encore dans le quartier portugais vers la mer. L’hôtel de ville, résidence du gouverneur, le Stadthuys, est le monument le plus emblématique de Malacca, l'édifice hollandais le plus ancien d’Asie.

Parmi les lieux historiques à voir, la Christ Church de style hollandais construite en briques rouges, la Saint Paul Church, le Fort A’Famosa bâti par les Portugais sont autant de témoignages de la diversité architecturale de la ville.

Pour le shopping, la Jalan Hang Jebat, littéralement la rue du Bric à Brac, est une véritable caverne d’Ali Baba avec ses magasins d’antiquités, ses échoppes et ses boutiques d’artisans…Au cœur du quartier chinois, la populaire Jonker Street se transforme les vendredis et samedis soirs en marché nocturne avec des stands de nourriture et de bibelots.

© oopartir.com – 2014



Malacca berceau de la culture Baba Nyonya

Les Baba Nyonya sont connus sous le nom de Peranakan (gens nés ici) ou Chinois du Détroit, un exemple d'un métissage des traditions réussi. Des «babas» (signifiant "père" en chinois) descendant de Chinois nés en Chine, établis à Penang et Malacca dans les années 1930, ont épousé des femmes de Malaisie connues sous le nom de «nyonya» (du portugais dohna "femme"). Ils parlent un dialecte Malais-Chinois et ont adopté certaines coutumes locales afin de s'intégrer plus facilement à Malacca. Témoignage de cette période faste, le Musée du Patrimoine Baba Nyonya, situé au coeur de Chinatown reproduit, avec élégance, l’intérieur d’une résidence Peranakan traditionnelle du 19ème siècle. En effet, les Baba Nyonya, en marchands fortunés, aimaient parer leur demeure de beau mobilier et de dorures. On peut admirer sur place de somptueux meubles faits de teck et de nacre, des bijoux rares ou encore des soieries typiques.

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers