Agenda

Tenerife enfile son costume de carnaval en février !

Le plus exotique des carnavals en Europe se déroule du 3 au 14 février 2016 à Tenerife dans l’archipel espagnol des Canaries...

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Fuerteventura, des vagues dans le vent

Fuerteventura est l'une des destinations préférées des surfeurs, planchistes et autres amateurs de kite.

Fuerteventura est ceinturé par les plus nombreuses et les plus belles plages des Canaries. Une succession de bandes de sable blond borde l'île sur plus d'une cinquantaine de kilomètres. Des plages pour la plupart désertes, frangées par des eaux peu profondes et cristallines d'un joli ton turquoise.

Fuerteventura, l'île la plus aride de l'archipel, garantit aussi le soleil toute l'année! Le climat explique peut-être son surnom d'"île tranquille" et la bonne composition de la population. Un atout supplémentaire en fait le paradis des véliplanchistes, surfeurs et autres amateurs de kite-surf, l'importance des vents, d'où d'ailleurs le nom de "Fuerteventura" pour "vents forts".

Les dunes de Coralejo

La planche à voile est ainsi le sport-roi de Fuerteventura. Ses côtes sont fréquentées chaque année par des milliers de passionnés, convaincus d'y trouver certains des meilleurs spots du monde. La plage de Jandia, dans le sud, a ainsi servi à plusieurs reprises de cadre aux championnats du "windsurf" et de kitesurf.

Les amoureux des vents forts se retrouvent au sud de la station de Costa Calma. Ils sont nombreux notamment du côté du centre F2/Neil Pryde de René Egli, l'école de planche à voile située sur le morceau de plage baptisé Risco del Paso.

Les planchistes profitent souvent, pendant la journée entière, d'un vent de force 7 à 9 Beauforts, avec l'alizé accéléré par un effet venturi. En descendant la plage de Jandia se déroule le terrain de jeu favori des amateurs de plages désertes, soit 25 kilomètres d'une longue bande de sable blanc.

En remontant vers le nord, vous passez par l'oasis de la Lajita, près de Tarajalelo, lequel abrite le Camel Park et un jardin botanique de Cactus. Vous traversez ensuite la Caleta de Fuste. Cette station touristique en fort développement compte un centre de thalasso, un golf et un hôtel cinq étoiles (le très agréable Elba Palace Golf).

Le nord, moins venteux, attire davantage les surfeurs. Côté est, Corralejo est assez touristique et néanmoins agréable. A quelques encablures de la station s'étendent les grandes dunes d'El Jable ouvrant sur une mer turquoise. C'est là qu'on se rend compte de la proximité du Sahara…

Le petit village de Lajares, à l'intérieur des terres, rassemble aussi les surfeurs attirés par sa position stratégique: il permet d'être plus rapidement à l'est, à l'ouest ou au nord en fonction des vents. Surfeurs et planchistes plébiscitent notamment El Cotillo, sur la côte Ouest. Le site y est venté et les belles vagues proches du rivage.

Il serait dommage de rester dans l'île sans partir à la découverte de son arrière-pays. Il faut notamment aller voir les jolies villes de Betancuria – l'ancienne capitale historique – et d'Antigua. On y trouve aussi des villages dispersés dans des paysages de pierre et de cactus, entre moulins et troupeaux de chèvres. Il est également instructif d'aller voir l'écomusée de la Alcogida et d'en apprendre davantage sur le mode de vie des habitants de l'île il y a une trentaine d'années. Une éternité...

© oopartir - 2012 - Texte et photos : Vincent de Monicault

 

 

 


En savoir plus sur la plage de Jandia
Vous pouvez notamment consulter le site playasdejandia.com. Pour la location de matériel et l'encadrement, allez visiter le site du centre René Egli.

Les visites hors des sentiers battus
Pour les amateurs de tourisme itinérant, on trouve aujourd'hui des petits hôtels de charme – on les appelle là-bas "hotel rural" - aménagés dans d'anciennes maisons de style traditionnel, avec tout le confort (piscine et tennis compris). On peut citer le Era de la Corte à Antigua, la Casa Isaitas à Pajara, ou encore l'hôtel rural Mahoh à Villaverde.

Quand partir, quel budget?
Le climat de Fuerteventura permet de visiter l'île toute l'année, avec une température n'excédant pas les 30 degrés en été grâce aux Alizés. Le printemps est toutefois la meilleure période pour la pratique de la planche à voile. Seul hic côté prix: il n'existe pas de vols directs sur Fuerteventura et il faut donc utiliser les services d'un transporteur régulier (en l'occurrence Iberia).

On aime

La population reste accueillante et disponible malgré l'importance du tourisme: on compte tout de même près de 1,5 million de visiteurs étrangers par an pour quelque 60.000 habitants.
On aime moins
Le potentiel touristique des autres îles est désormais largement exploité. Reste Fuerteventura, laquelle suscite l'intérêt croissant des promoteurs touristiques. Même si les espaces vierges sont encore nombreux, on peut s'inquiéter du nombre et de l'importance des projets en gestation.

Comment s'y rendre
Transavia, la filiale touristique d'Air France-KLM, opère un vol saisonnier direct entre Paris et Fuerteventura. Iberia opère des liaisons régulières vers l'île toute l'année, via Madrid.

Les infos pratiques
. Formalités : Carte d’identité ou passeport
. Santé : Pas de vaccin obligatoire
. Monnaie : Euro
. Langue : espagnol
. Indicatif téléphonique: 00 34
. Electricité : 220 v
. Décalage horaire/France : - 1h
. Durée du vol France/Canaries : Environ 4h
. Office du tourisme d’Espagne, 43 rue Descamps 75016 Paris ; tél : 01 45 03 82 50
. Le site : l’espace Canaries du site officiel spaininfo.com

 

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers