Agenda

Thaïlande : le festival Phi Ta Khon célèbre les esprits de la nature

La commune de Dan Sai, dans la province de Loei (Nord), organise chaque année, fin juin, une procession costumée et masquée attirant de nombreux touristes....

Le Songkran, nouvel an bouddhiste très arrosé !

Une fête dans une ambiance joyeuse où l'on s'arrose mutuellement, les touristes faisant d'excellentes cibles...

Thaïlande : la fête de Loy Krathong en novembre

Loy Krathong est la fête la plus féérique du Royaume
...

Tournoi de Polo d’éléphants au printemps

Notre sélection d'hôtels

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

A Bangkok, la Cité retrouve ses Anges

Bangkok s’emploie à améliorer sa qualité de vie. Le voyageur y trouve des raisons supplémentaires de tomber sous le charme de la Cité des Anges.

Le Palais Royal

Les bâtonnets d'encens parfument le temple. Des femmes et quelques bonzes, en prières devant une représentation de Bouddha, appliquent sur la statue de fines feuilles d'or. Quelques mots échangés troublent à peine le calme et la sérénité du lieu. A quelques mètres de là, dans la rue toute proche règne un joyeux capharnaüm, une foule se pressant sur les trottoirs, dans une chaleur accablante. La chaussée, elle, tremble sous les roues des motos, tuk-tuks et autres véhicules de tous poids et de toutes tailles. La ville est aujourd'hui célèbre pour ses ses embouteillages géants.

L'ouverture de lignes de métro ne suffit pas à améliorer le sort de ses millions d'habitants ; le réseau est encore modeste et concentré sur la rive droite du fleuve Chao Phraya, la plus développée, là où se concentrent le centre des affaires et les grandes tours modernes.

C'est de ce côté du fleuve que Krung Thep - le nom de Bangkok pour les Thaïs depuis qu'elle est devenue leur capitale à la suite de la destruction en 1767 de la cité d'Ayutthaya - va connaitre son exceptionnelle expansion.

Dans une des boucles du Chao Phraya s'étend le Vieux Bangkok, autour de vastes temples et palais, son quartier des routards (voir encadré ci-dessous) et son Chinatown (l'influence de la minorité chinoise est très importante aujourd'hui encore).


De nombreux "klongs" la parcourent. Ces canaux reliés au fleuve ont longtemps valu à Bangkok son surnom de "Venise de l'Orient". Le développement de cette rive a été plutôt anarchique et réalisé sans plan d'urbanisme. De grandes voies ont été créées en bétonnant nombre de klongs quand d'autres servaient de dépotoirs.

La ville se métamorphose aujourd'hui. On plante des arbres, les ordures sont ramassées. D'énormes complexes modernes abritent hôtels et centres commerciaux, ayant modifié la physionomie de quartiers entiers, le long de certaines grandes artères de la capitale.


Maison du Major Thompson

Silom Road par exemple, s'étend de l'Oriental - l'un des plus célèbres et luxueux hôtels au monde - jusqu'au parc Lumpini, à deux pas du marché de Nuit et du quartier chaud de Patpong. Plus caricaturale encore la Sukhumvit, au bout de laquelle sommeillent pourtant l'un des havres de paix de la ville, la maison en tek de l'entrepreneur américain Jim Thompson, demeure construite dans l'ancien style d'Ayuthaya (www.jimthompsonhouse.com).

Wat Po

Bangkok possède surtout de superbes temples, bien qu'aucun d'entre eux ne soit antérieur à la fin du XVIIIème siècle. Les trois "incontournables" bordent le fleuve. Le plus ancien et le plus grand de la ville est le Wat Pho, célèbre pour son grand Bouddha couché, long de 45 mètres et haut de 15 mètres, avec des pieds incrustés de nacre représentant les 108 états de Bouddha.

Le plus spectaculaire est probablement le Grand Palais ou Wat Phra Kéo, le temple le plus prestigieux du pays, vaste ensemble abritant dans sa chapelle royale (le bot) le Bouddha d'Emeraude, véritable emblème national.



En face du Palais Royal, de l'autre côté du fleuve, sur la rive de Thonburi, se dessine la silhouette du Wat Arun ou temple de l'aube, avec sa haute tour (le prang central) aux influences khmères et idiennes.

On trouve dans la ville de nombreux autres temples, tel le Wat Saket ou temple de la montagne d'or, le Wat Traimit et son Bouddha d'or de 5,5 tonnes, ou encore le Vimanmek, ancien palais royal devenu musée, considéré comme le plus grand bâtiment en teck doré au monde.

Bangkok vous réservera sûrement bien d'autres moments forts, peut-être une séance de massage traditionnel, assister à un combat de boxe thaî ou un spectacle de danse traditionnelle, se balader en bateau sur le Chao Phraya.

© oopartir 2014 - Texte Vincent de Monicault ; photos VDM et Tourism Authority of Thailand



Des excursions, d'Ayutthaya à la rivière Kwaï

marché flottant de Damnoen Saduak

Ceux qui ont un peu de temps peuvent opter pour d'intéressantes excursions en dehors de Bangkok. Ils peuvent notamment se rendre à Ayuttahaya, les belles ruines de l'ancienne capitale, situées qu'à 1h30 de route de la capitale thaïlandaise. Autre suggestion, deux journées à Kanchanaburi et la rivière Kwaï (connue pour son célèbre pont) pour ses multiples activités nature. Ils apprécieront aussi la Ferme des crocodiles (30 km de Bangkok) et le parc d'attraction Samphran Elephant Ground dédié aux éléphants, tous deux situés à une trentaine de kilomètres de Bangkok.

Vous pouvez éventuellement vous rendre à Damnoen Saduak, site très touristique situé à deux heures de route de Bangkok, visite que l'on peut toutefois envisager comme une deuxième ou troisième option même s'il s'agit du dernier marché flottant de Thaïlande. A éviter, Hua Hin, Koh Samet et Pattaya.


Khao San Road, le QG des routards

Cela fait plusieurs décennies maintenant que Khao San Road demeure le carrefour des «backpackers» en voyage dans cette région du monde. Les cheveux sont toutefois beaucoup plus courtes qu'autrefois et les voyageurs sont pour la plupart dotés aujourd'hui de cartes bleus.
L'endroit n'en reste pas moins idéal pour échanger conseils et préparer la suite de son voyage dans les meilleures conditions. Dans la rue Khao San se succèdent en effet «guest-houses», agences de voyages, bars et restaurants, banques et autres commerces utiles au baroudeur.




Les infos pratiques

. Formalités : Pas de visa pour un séjour de moins d'un mois ; le passeport doit être valable 3 mois après la date d'arrivée. Ambassade : 12 rue Lord Byron 75008 Paris, Tél. : 01 42 89 89 24
. Décalage horaire/France : + 5h en été et + 6h en hiver
. Durée du vol Paris-Bangkok : environ 10h30 à l'aller et 11h au retour
. Santé : Aucun vaccin obligatoire.
. Monnaie : le Baht
. Indicatif téléphonique: 66 (puis 2 pour Bangkok)
. Electricité : 220 v (fiches européennes)
. Renseignements complémentaires auprès de l'office du tourisme (90 Av des champs Elysées 75008 Paris ; Tél. : 01 45 62 86 56) ou via internet officiel www.tourismethaifr.comsur

 

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers