Actualité

Sri Lanka : le tourisme français convalescent

Si les entrées de visiteurs français au Sri Lanka ont fortement chuté en 2007, l'heure est à l'optimisme avec une reprise en décembre. Le nombre de touristes en provenance de France a ainsi progressé de 37,7% en décembre, par rapport au même mois de l'année précédente. Le bilan sur l'année 2007 affiche en revanche une baisse de 64,3% du nombre d'entrées de Français par rapport à 2006.

Les bons résultats de fin d'année sur la destination en France ne sont pas étrangers à l'opération «Moitié prix pour votre moitié» organisée d'octobre 2007 à janvier 2008 (excepté la dernière quinzaine de décembre).
Cela fait maintenant trois décennies que le conflit entre l'Etat sri-lankais et l'Eelaam tamoul perdure. La menace sur les touristes dans les autres régions est pratiquement nulle, et aucun voyageur n'a jamais été ni visé ni victime du conflit.

A la suite d'une vague d'attentats (à Colombo et près de Sigiriya notamment), le ministère des Affaires étrangères français avait décidé fin octobre 2006 d'étendre à la région de la ville d'Anuradhapura la zone Nord jusque là déconseillée, et invitait les ressortissants français à «reconsidérer» tout projet de déplacement non essentiel au Sri Lanka.

Sa position a finalement été assouplie en juin 2007, le Quai d'Orsay déconseillant formellement (comme par le passé) les seules régions du Nord et de l'Est. Le Cercle d'études des tour-opérateurs (CETO) qui réunit 80% des voyagistes français, donnait pour sa part son feu vert en septembre dernier à ses adhérents pour reprogrammer le Sri Lanka.

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers