Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Puy du Fou, l’odyssée du passé

Le Puy du Fou démarre sa saison d'été mi-avril. Le succès du quatrième parc à thème français (le second si l'on retient la fréquentation estivale) ne se dément pas. Une réussite qui doit beaucoup à la Cinéscénie, le plus grand spectacle de nuit au monde.

Cinéscénie

Le Puy du Fou a rencontré un incroyable succès depuis la création de la Cinéscénie en 1978, puis l'ouverture du Grand Parc en 1989. Plus de 1,44 million de visiteurs ont visité le parc vendéen en 2009, les deux tiers se rendant dans le parc de loisirs quand le dernier tiers assistait au spectacle proposé le soir en été.

Car le succès de la Cinéscénie ne se dément pas. Ils sont ainsi 14 000 spectateurs chaque soir, pendant les quatre mois d'été, à admirer une fresque géante dans laquelle interviennent 3.200 bénévoles dont 1 200 comédiens ! Ces tableaux vivants racontent pendant deux heures l'histoire de la famille Maupillier, depuis le Moyen-âge jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Le grand final surprend par ses effets de lumières et d'eaux sur et autour d'un vaste étang sis au pied du château.

Course de chars au Stadium Gallo-Romain

Pour faire face au succès grandissant de la «Cinéscénie », le Puy du Fou inaugure en 1989 une activité de jour innovante, Le Grand Parc du Puy du Fou. Cette nouvelle génération de parcs à thèmes, à spectacles atypiques, sans manège ni file d'attente, a su lui aussi trouver rapidement son public. Premier secret de son succès, il s'étend dans un écrin de verdure, au cœur d'une forêt naturelle de 50 hectares.

Autre raison de sa réussite : la création chaque année d'une nouvelle attraction. Ainsi, après le spectacle «Les Orgues de Feu » en 2009), le premier organisé le soir en dehors de la Cinéscénie, le parc lance cette année«Le Secret de la Lance», une aventure médiévale à grand spectacle, aux effets spéciaux étonnants.

Quand les Vikings attaquent...

Le Grand Parc propose désormais 60 spectacles de jour dont quatre majeurs : «Gladiateurs», «Les Vikings», «Le Bal des Oiseaux Fantômes » et «Mousquetaire de Richelieu».

Entre les spectacles, des Villages d'époque - la Cité Médiévale, le Fort de l'An Mil et le Village XVIIIe - accueillent les visiteurs aux quatre coins du parc. Des centaines de personnes participent à la vie du parc, dont nombre de jeunes formés aux arts et techniques du spectacle dans l'Académie Junior du Puy du Fou. Et le parc exporte désormais son savoir-faire au-delà des frontières...

© oopartir.com 2010 - Texte : Pierre Marka



Dans le village médiéval

Où manger
Le parc dispose de 25 points de restauration

Où dormir
Le parc se dote d'un troisième hôtel à ses portes en 2010, «Les Îles de Clovis», un établissement où les visiteurs dorment sous un toit de chaume dans des huttes sur pilotis. Sa Cité Nocturne compte également La Villa Gallo-Romaine (100 chambres familiales d'un standing 3 étoiles) et Le Logis de Lescure.

Cinéscénie

Comment s'y rendre
Le Puy du Fou est situé à 2 h 30 de Paris et Bordeaux, et à 1h de Nantes ou d'Angers en voiture (autoroute A87 - Sortie n°28). Depuis 2009, le parc propose un service de navettes entre la gare TGV d'Angers et le Puy du Fou (trois allers-retours par jour, sur réservation).
 
En savoir plus
Consultez le site www.puydufou.com

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers