Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

La Croatie, collier de perles dans l'Adriatique

De Dubrovnik à Zagreb, en passant par l'Istrie et les lacs de Plitvice, la Croatie rassemble un patrimoine d'une diversité exceptionnelle.

Dubrovnik

"La Méditerranée retrouvée", tel est l'un des efficaces slogans ayant contribué à resituer la Croatie dans le concert des nations touristiques.

Aujourd'hui rassurante, celle-ci peut enfin faire valoir son formidable potentiel, à commencer par Dubrovnik, l'ancienne république de Raguse (lire notre article Dubrovnik, la "perle de l'Adriatique").

De Dubrovnik à Split, la Dalmatie abrite petits villages et stations balnéaires. Le vacancier se laisse autant séduire par la douceur du climat que par la beauté des paysages méditerranéens.

On y savoure le bleu intense de la mer, une végétation luxuriante, des plages de sable bordées de pins, de jolies maisons de pierre, des criques isolées (les naturistes se pressent sur ce littoral).

Brela, sur la riviera de Makarska

La riviera de Makarska, l'une des plus développées sur le plan touristique, est bordée d'îles pittoresques, Korcula, Brac, Hvar, Vis…. Ce chapelet d'îles s'étend jusqu'au nord (Krk, Cres), au large de l'Istrie.

Split

Split, la seconde ville du pays, mérite un séjour prolongé pour sa agréable vieille ville, construite autour du vaste Palais de Dioclétien.

Le palais - lieu de retraite de l'empereur romain - et la «porte maritime» ouvrent sur le front de mer. La cité dalmate est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco aussi bien pour son Palais de Dioclétien que pour la cathédrale Saint-Domnius de Spit.

Plitvice

Peut-être votre route vous conduira-t-elle à Zagreb. Entre la capitale croate et Split, ne manquez pas de faire une halte dans le parc national des lacs de Plitvice. Dans un cadre enchanteur, une nature abondante borde seize lacs reliés les uns aux autres (lire aussi notre article Plitvice, enchanteur et luxuriant).

Zagreb, la capitale, comblera les amateurs d'architectures. Façades baroques, néoclassiques et art déco se reflètent dans les vitres des immeubles modernes, dans un mariage parfois douteux, comme on peut le constater sur la place Jelacic (lire aussi notre article Zagreb, escapade dans la capitale croate).

Rovinj

Les contreforts des Alpes slovènes révèlent le charme de la Haute-Ville. C'est peut-être dans une taverne du quartier de Kaptol, à Zagreb, que s'affirme avec le plus de force l'identité croate.

Une population chaleureuse, au caractère bien trempé, y vibre au son d'une musique aux accents slaves, tout en dégustant le "piroska" (beignet au fromage) arrosé d'un bon vin blanc de Slavonie.

A l'ouest de la Croatie s'étend l'Istrie, voisine de l'Italie. La première région touristique du pays a longtemps été marquée par la présence romaine puis vénitienne, de Rovinj à Pula en passant par Porec (lire aussi notre article Istrie, une Croatie à l'accent italien).

Pula

La Croatie, à la fois méditerranéenne et slave,  est un monde à part, à moins de deux heures d'avion de Paris, quelque part en Europe…

© oopartir 2014 - Texte : Sabine Raynaud. Photos OT Croate



Korcula

Les conseils de la rédaction
La Croatie a connu un boom touristique, aujourd'hui freiné par des prix jugés souvent trop élevés. Les Français sont nombreux à découvrir le pays pour la première fois: ils privilégient donc Dubrovnik au détriment des autres très belles destinations croates. Pour ceux qui cherchent du balnéaire pur, il existe une offre attractive sur la Riviera de Makarska.
Les voyagistes enregistrent aussi une forte demande "à la carte" avec location de voiture et itinéraire préétabli ou à organiser soi-même. Il faut préciser sur ce point qu'il faut réserver le plus tôt possible pour l'été car il est difficile de trouver des hôtels acceptant en haute saison des séjours de courte durée (une ou deux nuits). A noter, dans les brochures de certaines tour-opérateurs, des croisières en voilier permettant de découvrir la côte et les îles de l'Adriatique.


Zagreb

Quand partir ?
Les côtes croates, de l'Istrie au nord à Dubrovnik au sud, profitent de mai à octobre d'un climat méditerranéen privilégié (de 21 à 28 degrés selon les mois), à même de satisfaire les amateurs de tourisme balnéaire. Le soleil est également très présent à l'intérieur des terres au printemps et en été, même si les averses ne sont pas rares.

On aime
Un riche patrimoine culturel et naturel à découvrir hors des sentiers battus ; une bonne desserte aérienne.

On aime moins
Une population parlant peu le Français, un sens de l'accueil qui s'améliore mais laisse parfois à désirer (même pour des Français), une hôtellerie méritant parfois d'être rénovée, des prix qui commencent à être assez élevés (surtout en haute saison).


Les infos pratiques

. Formalités : Carte nationale d'identité ou passeport en cours de validité pour les ressortissants de la Communauté européenne.
. Santé : Aucun vaccin n'est obligatoire.
. Décalage horaire/France : même heure en été comme en hiver
. Monnaie : le kuna
. Indicatif téléphonique: 385
. Electricité : 220 v (fiches européennes)

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers