Partagez sur FacebookImprimez cet article

Info générale

Croatie

Langues officielles Croate
Capitale Zagreb
45°48' - 45°49' N, 15°57' - 15°58' E
Plus grandes villes Zagreb, Split, Dubrovnik
Forme de l’État
- Président
- Président du gouvernement
Démocratie parlementaire
Stjepan Mesić
Ivo Sanader (HDZ)
Superficie
- Totale
- Eau (%)
Classé 124e
56 542[1] km²
31 067 km² [1]
Population
- Totale (2001)
- Densité
Classé 117e
4 437 460 hab.
81 hab./km²
Indépendance
- Déclaration d'indépendance
Reconnaissance internationale
De la Yougoslavie
25 juin 1991
15 janvier 1992
Pays limitrophes Slovénie Slovénie Hongrie Hongrie Serbie Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Monténégro Monténégro
Gentilé Croates
Monnaie Kuna (HRK)
Fuseau horaire UTC +1
Hymne national Lijepa naša domovino
Domaine internet .hr
Indicatif
téléphonique
++3

La Croatie est unique, non seulement par sa mer cristalline d'un bleu intense, mais aussi par le véritable trésor qu'elle possède, en l'occurrence les nombreuses traces d'un riche patrimoine culturel. Depuis l'antiquité jusqu'à nos jours, nombre de monuments en tous genres sont implantés sur tout son territoire, chacun laissant un souvenir indélébile d'un certain moment de l'Histoire.

Si c'est de la côte que vous choisissez de démarrer votre voyage, vous aurez l'occasion d'y voir les conséquences directes ainsi que les vestiges de la culture méditerranéenne, quantité de monuments remontant à l'Antiquité, l'époque romaine ou les débuts du Moyen Âge, des ouvrages sacrés de l'art roman et de nombreux ensembles urbains caractéristiques et bien préservés.

Certains de ces monuments sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO tel le Palais de Dioclétien à Split construit par l'empereur Dioclétien, à proximité de son village natal d'Aspalathos en Dalmatie.

Trogir représente l'entité urbaine médiévale la mieux conservée, non seulement dans la région adriatique mais aussi dans toute l'Europe centrale.

Dubrovnik, la perle de l'Adriatique, ville à l'histoire politique et culturelle unique, devenue indépendante après le 14e siècle quand s'est développée la République de Dubrovnik, largement connue pour avoir possédé la plus grosse flotte en Méditerranée. Les habitants de Dubrovnik ont su maintenir leur indépendance par le biais de relations commerciales et diplomatiques et grâce aux solides murailles de défense (hauts de 25 m et longs de 2 km) entourant la ville, aujourd'hui une des principales attractions de Dubrovnik.

La basilique Euphrasienne à Poreč, dont l'abside est couverte de somptueuses mosaïques figuratives qui, aux côtés de celles de San Vitale à Ravenne, font partie des spécimens les plus exceptionnels de l'art des mosaïques en Europe, représentant ainsi un échantillon imposant de l'art sacré du 6e siècle.

Tout aussi incontournable est la cathédrale Saint-Jacques de Šibenik, de style Renaissance et l'Arena de Pula, l'un des amphithéâtres les mieux conservés en Europe.

Certaines de ces pages du patrimoine mondial de l'Unesco ne constituent que le début d'un superbe voyage inspiratif en Croatie. L'église de la Sainte-Croix (crkva Sv. Križa) à Nin, est tout aussi intéressante étant connue comme la plus petite cathédrale au monde.

Dans la ville de Zadar, encore un des joyaux de l'histoire qui, tout au long de sa vie mouvementée, a été plusieurs fois attaqué et détruit, puis reconstruit, et où chaque époque a également laissé ses caractéristiques architecturales pour lesquelles chaque guide touristique mentionne avec raison que : « bien peu d'endroits sur terre présentent autant d'influences historiques diverses sur un si petit territoire ».

Histoire mouvementée de la Croatie continentale

Faisant partie du cercle culturel de l'Europe centrale, les vastes étendues de la Croatie continentale devraient absolument être votre prochaine destination. Elles abondent en fouilles préhistoriques d'importance mondiale, localités anciennes, fortifications et châteaux de l'époque médiévale tardive, monuments culturels et architecture baroque, présentant une intéressante rétrospective de ce qu'était la vie et les traditions d'autrefois sur ce sol. Une des caractéristiques les plus intéressantes du Zagorje croate, dans le domaine des monuments culturels, réside sans aucun doute dans ses nombreux châteaux.

Nous recommandons aux férus d'aventures de partir à la recherche des places fortes ayant défendu l'Europe contre les avancées ottomanes tout en y expérimentant, au travers de nombreuses manifestations, les vieilles coutumes ressorties de l'oubli afin d'être transmises aux générations à venir.

Un paradis pour les amoureux de l'archéologie

La Croatie est un paradis pour les adeptes d'archéologie et trois localités doivent absolument être visitées. La plus importante est sans nul doute Krapina, localité où a été rassemblée la collection la plus complète et la plus riche d'objets datant de l'homme de Néandertal, connu scientifiquement sous le nom d'Homo sapiens neanderthalensis et découvert en 1899.

Puis vient la culture néolithique de Vučedol près de Vukovar, et enfin Salona, le plus grand complexe d'ouvrages de l'Antiquité et ancienne métropole de la province romaine de Dalmatie.

Lorsque les activités artistiques s'installent sur le littoral, c'est le signe que la saison estivale commence. Toute la côte vibre alors de festivals, représentations théâtrales et musique classique ou traditionnelle. Il est bien rare qu'une journée sur la côte se passe sans aucune manifestation. Le printemps et l'automne sont les périodes réservées pour de tels évènements en Croatie continentale : le « Festival du film alternatif » au château de Veliki tabor, le « Festival international des films d'animation » de Zagreb, la fête de rue « Špancirfest » et les « Soirées baroques » de Varaždin ou la manifestation « L'automne à Vinkovci ».

LA GEOGRAPHIE

La Croatie a une forme particulière qui ressemble à un croissant ou un fer à cheval, ce qui explique qu'elle ait des frontières avec de nombreux pays : la Slovénie, la Hongrie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, et une frontière maritime avec l'Italie dans la mer Adriatique. Les Croates considèrent souvent également l'Autriche comme un pays limitrophe même si, en réalité, la Slovénie les en sépare, en faisant en fait un pays voisin. Son territoire continental est divisé en deux parties non contiguës par le port de Neum en Bosnie-Herzégovine.

Le relief est assez diversifié et contient :

  • des plaines, des lacs et des collines dans la partie nord, nord-est (Croatie centrale et Slavonie, une partie de la plaine pannonienne) ;
  • des montagnes très boisées dans le Lika et la Gorski Kotar qui font partie des Alpes dinariques ;
  • un littoral rocheux le long de la mer Adriatique (Istrie, littoral nordique et Dalmatie).

Il y a plusieurs climats en Croatie. La partie nord-est du pays est de climat continental alors que le climat du littoral est de type méditerranéen, et que celui de la partie centrale et sud est montagneux.

Le pays contient huit parcs nationaux : trois en zone montagneuse (Paklenica, Plitvice, Risnjak) et cinq en zone côtière (Brijuni (Brioni), Mljet, Kornati, Krka, Velebit) représentant une superficie de 79 320 hectares, soit 7,5% du pays avec comme projet de doubler l'étendue des espaces protégés dans le cadre de parcs nationaux ou d'autres régimes de protection de l'environnement.

La côte croate est très découpée si bien que la Croatie compte 698 îles, 389 îlots et 78 récifs. 47 îles sont habitées (voir l'article liste des îles croates).

Parmi les lacs de Croatie, Omladinsko jezero et les lacs de Plitvice sont remarquables.

Le sommet le plus élevé en Croatie est le pic de Dinara, culminant à 1 830 mètres d'altitude.

PARCS NATIONAUX ET PARCS NATURELS

La Croatie compte aujourd'hui 8 parcs nationaux : Brijuni, Kornati, Krka, Mljet, Paklenica, lacs de Plitvice et Velebit Nord. Plus de 2 millions de touristes les ont visités pendant les neuf premiers mois de 2007, dont 1,7 millions de visiteurs étrangers. Le plus grand nombre a été enregistré aux lacs de Plitvice, le parc national le plus connu de Croatie et dont 873 000 visiteurs ont pu admirer sa beauté lors des neuf premiers mois 2007. Puis vient en seconde position par le nombre de ses visiteurs, le parc national de la rivière Krka avec 666 000 visiteurs, puis le parc national des îles Brijuni avec plus de 162 000 visiteurs ; le parc national de Paklenica fait aussi partie de ceux recevant le plus de visiteurs.

De l'archipel des Brijuni aux lacs de Plitvice

L'archipel des Brijuni se compose de 14 îles et îlots d'une superficie totale de 36,3 km². Par sa belle côte découpée, son histoire et ses flores et faune variées, Brijuni reçoit souvent le surnom de « paradis sur Terre ».

Le parc national de l'archipel des Kornati couvre au total 220 km² et comprend 89 îles, îlots et récifs. Un quart seulement de la superficie totale du parc se trouve sur terre, le reste faisant partie de l'écosystème maritime.

Le parc de Krka tire son nom de la rivière Krka qui fait partie intégrante du parc national. Il est situé en Dalmatie centrale, à quelques kilomètres seulement au nord-est de Šibenik.

Paklenica est le lieu de contact inhabituel de la mer et de la montagne, abondant en forêts naturelles de hêtres, pins noirs et pins couchés nains (ou pins mugos).

Le parc national des lacs de Plitvice (Plitvička jezera) est une région montagneuse boisée où s'enchaînent 16 lacs plus ou moins grands et aux eaux d'un bleu-vert limpide. Ils sont alimentés par de nombreux torrents ou petites rivières et sont reliés entre eux par des chutes d'eau écumantes ou des cascades fracassantes.

Le parc de Risnjak se trouve dans le Gorski kotar et il est dominé par le massif Risnjak culminant à 1 528 mètres . Les connaisseurs de la montagne y éprouvent un sentiment de plaisir particulier à la vue de tous ces phénomènes naturels et toutes ces beautés. Le parc national du Velebit Nord (Sjeverni Velebit) présente une grande diversité de phénomènes karstiques ainsi qu'une flore et faune très variées, ceci n'étant qu'une partie de ce que l'on peut voir dans cet ensemble naturel.



UN ARCHIPEL

La Croatie est vraiment le pays aux mille îles dont une grande partie est habitée. Le long de ses 1777 km, la côte adriatique compte 1185 îles, îlots ou récifs. Chacun a ses spécificités, son histoire et son destin.

Commençons l'histoire des îles par l'archipel des Brijuni ; composé de 14 îles, il s'étire sur 7 km de Pula à Rovinj. La nature a fait de cet endroit un véritable petit paradis à l'harmonieux mélange des mondes végétal et animal, des monuments antiques et d'hôtels confortables.

L'île dorée, ou verte, de Krk est - ou n'est pas ? - une île; c'est bien une île par sa nature idyllique et l'oasis de paix qu'elle offre, loin de la vie quotidienne, mais sa liaison par pont au continent fait d'elle une presqu'île.

Cres et Lošinj. Une ou deux îles ? Dans des temps plus anciens, elles étaient séparées par un chenal creusé par les Romains mais elles sont aujourd'hui reliées par un pont.

Parmi les 1185 îles et récifs s'égrenant le long de la côte, constitués de pierres et d'une poignée de terre, Susak est l'une des rares îles que la nature a doté de sable. C'est justement ces 20 millions de m3 de sable qui donnent son goût particulier au vin produit sur cette île.

 

Arrive ensuite l'île de Rab. Foisonnante de végétation méditerranéenne et de plages de sable, le conseil municipal l'avait déclarée, en 1889 déjà, station estivale et thermale.

Pag, île sur laquelle abondent les mythiques oliviers ; elle est riche en sel et célèbre pour ses dentelles et son fromage, délice mondialement reconnu.

Silba, l'île des armateurs et des capitaines au long cours ; ses ports sont un véritable refuge pour les marins pour s'abriter contre les sauvages rafales de vent.

L'île d'Ugljan est considérée comme la « banlieue » et le jardin de Zadar. Elle tire son nom de la production massive d'huile (= ulje) sur l'île. L'île voisine de Pašman s'est accolée à elle, si bien qu'elles ont l'air de jumelles, la seule différence étant que Pašman est un peu plus tranquille.

L'île d' est connue pour ce qu'elle a, et pour ce qu'elle n'a pas : elle a une abondante végétation méditerranéenne et elle est sans voitures.

Vous pourrez faire une petite pause sur l'île de Dugi otok, dans une réserve naturelle de 114 km² de superficie. Selon la légende, l'archipel des Kornati, labyrinthe d'îlots et chenaux maritimes, est né des nombreux rochers dont Dieu ne savait plus quoi faire, une fois la création du monde terminée ; il les jeta à la mer, regarda le résultat et conclut qu'il n'avait rien à changer. 67 îles habitées sont reliées par lignes maritimes

La Croatie est un pays maritime. Ses villes le long de la côte sont reliées entre elles par bateaux et ferries. Soixante-sept îles habitées sont reliées au littoral par ferries ou bateaux. Les lignes maritimes sont renforcées pendant les mois d'été.

 

Parmi toutes ces îles, Murter, d'une superficie de 18 km2, se distingue par son charme pittoresque ; c'est l'île des pêcheurs, des oliveraies et des constructeurs de bateaux.

L'île de Prvić se trouve à proximité de Vodice, haut lieu du tourisme ; c'est une oasis de flore et faune méditerranéennes.

L'île de Zlarin est située au sud-est de Šibenik. Elle était renommée au quinzième siècle pour sa pêche aux coraux et éponges.

Žirje est l'île habitée la plus éloignée des îles de l'archipel de Šibenik, entourée d'eaux extrêmement poissonneuses et aux nombreuses criques pour les plaisanciers.

Brač est l'île de plus haute altitude et la troisième par sa taille parmi les îles de l'Adriatique.

Hvar, l'île la plus longue, se trouve au sud de Brač. C'est l'île des vignobles, des olives et de la lavande. C'est incontestablement une île exceptionnelle. Elle est agrémentée d'agréables stations de villégiature d'hiver ou d'été et jouit d'un climat tempéré et d'une dense végétation sub-tropicale.

L'archipel des Pakleni otoci est un intéressant ensemble d'îles aux plages de sable ou gravillons, essentiellement réservé aux nudistes, et dont les fonds rocheux sont particulièrement intéressants pour la pêche sous-marine.

Loin du continent et de ses problèmes, l'île de Vis est couverte de palmiers.

L''île de Biševo s'étale sur 6 km2 avec nombre de grottes creusées dans ses rivages abrupts.

Bien qu'officiellement presqu'île, Pelješac donne en fait l'impression d'être une île. Elle n'est séparée de Korčula que par un étroit chenal.

On dit que Korčula est l'île au plus grand nombre de légendes et monuments et, avec Lokrum et Mljet, c'est l'île la plus boisée de Croatie.

 

Loin au large se trouve l'île de Lastovo, d'une superficie de 50 km2, à la côte très découpée, aux plages de sable et nombreux îlots sur ses flancs est et ouest.

Près de Pelješac se trouve l'île verdoyante de Mljet s'étendant sur 100 km2.

Avec ses pinèdes touffues, ses grottes karstiques, ses deux lacs pittoresques reliés à la mer, ses plages de sable et fins galets, ses eaux poissonneuses riches en langoustes, la partie occidentale de l'île a obtenu le statut de parc national.

FERRIES

Des lignes de ferry locales relient la côte aux îles de Cres, Lošinj, Pag, Rab, Ugljan, Pašman, Dugi otok, Iž, Rava, Olib, Silba, Premuda, Ist, Molat, Brač, Šolta, Hvar, Vis, Pelješac, Korčula, Lastovo et Mljet.

Des lignes régulières pour voyageurs ou ferries relient l'Italie (Venise, Trieste, Ancône, Pescara, Bari) à des ports croates. Une ligne de ferry journalière relie Rijeka à Split toute l'année. Cette ligne continue vers Dubrovnik trois fois par semaine. Les ferries partant de Rijeka pour le littoral sud sont une bonne solution pour les conducteurs qui peuvent ainsi éviter un beau mais fatigant trajet le long de la côte.

LIENS UTILES :

www.jadrolinija.hr;www.croatiaairlines.com;www.splittours.hr

www.hznet.hr;www.hrvatske-ceste.hr

 

TOURISME DE PLONGEE

Grâce à l'extrême limpidité de l'eau et la richesse des fonds sous-marins, grottes, cavernes et récifs subaquatiques, le tourisme de plongée en Adriatique est en pleine expansion. Cette mer est aussi parmi celles au monde où se trouvent le plus d'épaves. On estime qu'il y aurait encore au moins 1500 grottes et cavernes sous-marines à découvrir dans l'Adriatique. Dans ses profondeurs se trouvent même quinze mille embarcations coulées, tant bateaux que sous-marins, avions ou torpilleurs. La découverte de l'une de ces épaves est toujours un moment très fort. Chacun de ces bateaux a sa propre histoire intéressante et chacune de ces histoires rappelle le courage ou la tragédie de ses passagers. Le tourisme de plongée a enregistré ces dix dernières années une hausse de 15 à 20 %. En parallèle, le nombre de centres de plongée professionnels grandit aussi et ils s'installent dans les endroits les plus attrayants de l'Adriatique. Il existe plus de cent centres enregistrés et licenciés, le plus grand nombre étant en Istrie, dans le Kvarner et dans le secteur de la Dalmatie centrale.

Législation

En ce qui concerne la législation, les lois actuelles autorisent la plongée en Croatie pour toute personne possédant un permis valable. La carte de plongée coûte 100 HRK pour 365 jours et le permis individuel autorisant des activités sous-marines est de 2400 HRK pour 365 jours. Si la plongée de loisir s'effectue avec un club de plongée agréé, le permis individuel n'est pas requis. Il est interdit de plonger dans certaines zones, même en possession d'un permis individuel. Il s'agit là de zones spécialement protégées par le Ministère de la culture et la plongée n'y est permise qu'accompagnée par un responsable de plongée d'un centre autorisé.

 

LE COIN ŒNO-GASTRONOMIQUE

La gastronomie croate est diversifiée à l'image de la richesse et de la diversité de ses régions. Elle tire ses racines contemporaines de l'époque protoslave et de l'Antiquité. Les différences dans l'emploi des ingrédients et la façon de les préparer sont les plus visibles lorsqu'on compare la gastronomie continentale à la gastronomie du littoral. Pour la première, les sources protoslaves sont typiques, influencées par les contacts avec des écoles de cuisine bien connues : hongroise, viennoise ou turque. La cuisine du littoral a été, elle, influencée par les Grecs, les Romains et les Illyriens puis, plus tard et surtout, par les cuisines méditerranéennes, française et italienne.

 

Croatie : les prix (2007)

Café 1,1 - 1,6euros

Eau minérale 0,5 l 1,1 - 1,5euros

Jus de fruit 1,3 - 1,9euros

Bière 0,33 l 1,5 - 2,9euros

Vin 0,75 l (de qualité avec AOC) 12,0 - 22,0 euros

Carburant pour voiture de tourisme (Eurosuper 1 l) 1,1 euros

Billet de ferry pour véhicule et passagers (continent - île, aller simple) 21,0 - 32,0 euros

Prix moyen d'un menu touristique 9,0 - 12,0 euros

 

CAMPINGS

LES LIENS UTILES :

www.camping.hr;www.istraturist.com;www.omh.hr

 

Langues officielles Croate
Capitale Zagreb
45°48' - 45°49' N, 15°57' - 15°58' E
Plus grandes villes Zagreb, Split, Dubrovnik
Forme de l’État
- Président
- Président du gouvernement
Démocratie parlementaire
Stjepan Mesić
Ivo Sanader (HDZ)
Superficie
- Totale
- Eau (%)
Classé 124e
56 542[1] km²
31 067 km² [1]
Population
- Totale (2001)
- Densité
Classé 117e
4 437 460 hab.
81 hab./km²
Indépendance
- Déclaration d'indépendance
Reconnaissance internationale
De la Yougoslavie
25 juin 1991
15 janvier 1992
Pays limitrophes Slovénie Slovénie Hongrie Hongrie Serbie Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Monténégro Monténégro
Gentilé Croates
Monnaie Kuna (HRK)
Fuseau horaire UTC +1
Hymne national Lijepa naša domovino
Domaine internet .hr
Indicatif
téléphonique
++3

La Croatie est unique, non seulement par sa mer cristalline d'un bleu intense, mais aussi par le véritable trésor qu'elle possède, en l'occurrence les nombreuses traces d'un riche patrimoine culturel. Depuis l'antiquité jusqu'à nos jours, nombre de monuments en tous genres sont implantés sur tout son territoire, chacun laissant un souvenir indélébile d'un certain moment de l'Histoire.

Si c'est de la côte que vous choisissez de démarrer votre voyage, vous aurez l'occasion d'y voir les conséquences directes ainsi que les vestiges de la culture méditerranéenne, quantité de monuments remontant à l'Antiquité, l'époque romaine ou les débuts du Moyen Âge, des ouvrages sacrés de l'art roman et de nombreux ensembles urbains caractéristiques et bien préservés.

Certains de ces monuments sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO tel le Palais de Dioclétien à Split construit par l'empereur Dioclétien, à proximité de son village natal d'Aspalathos en Dalmatie.

Trogir représente l'entité urbaine médiévale la mieux conservée, non seulement dans la région adriatique mais aussi dans toute l'Europe centrale.

Dubrovnik, la perle de l'Adriatique, ville à l'histoire politique et culturelle unique, devenue indépendante après le 14e siècle quand s'est développée la République de Dubrovnik, largement connue pour avoir possédé la plus grosse flotte en Méditerranée. Les habitants de Dubrovnik ont su maintenir leur indépendance par le biais de relations commerciales et diplomatiques et grâce aux solides murailles de défense (hauts de 25 m et longs de 2 km) entourant la ville, aujourd'hui une des principales attractions de Dubrovnik.

La basilique Euphrasienne à Poreč, dont l'abside est couverte de somptueuses mosaïques figuratives qui, aux côtés de celles de San Vitale à Ravenne, font partie des spécimens les plus exceptionnels de l'art des mosaïques en Europe, représentant ainsi un échantillon imposant de l'art sacré du 6e siècle.

Tout aussi incontournable est la cathédrale Saint-Jacques de Šibenik, de style Renaissance et l'Arena de Pula, l'un des amphithéâtres les mieux conservés en Europe.

Certaines de ces pages du patrimoine mondial de l'Unesco ne constituent que le début d'un superbe voyage inspiratif en Croatie. L'église de la Sainte-Croix (crkva Sv. Križa) à Nin, est tout aussi intéressante étant connue comme la plus petite cathédrale au monde.

Dans la ville de Zadar, encore un des joyaux de l'histoire qui, tout au long de sa vie mouvementée, a été plusieurs fois attaqué et détruit, puis reconstruit, et où chaque époque a également laissé ses caractéristiques architecturales pour lesquelles chaque guide touristique mentionne avec raison que : « bien peu d'endroits sur terre présentent autant d'influences historiques diverses sur un si petit territoire ».

Histoire mouvementée de la Croatie continentale

Faisant partie du cercle culturel de l'Europe centrale, les vastes étendues de la Croatie continentale devraient absolument être votre prochaine destination. Elles abondent en fouilles préhistoriques d'importance mondiale, localités anciennes, fortifications et châteaux de l'époque médiévale tardive, monuments culturels et architecture baroque, présentant une intéressante rétrospective de ce qu'était la vie et les traditions d'autrefois sur ce sol. Une des caractéristiques les plus intéressantes du Zagorje croate, dans le domaine des monuments culturels, réside sans aucun doute dans ses nombreux châteaux.

Nous recommandons aux férus d'aventures de partir à la recherche des places fortes ayant défendu l'Europe contre les avancées ottomanes tout en y expérimentant, au travers de nombreuses manifestations, les vieilles coutumes ressorties de l'oubli afin d'être transmises aux générations à venir.

Un paradis pour les amoureux de l'archéologie

La Croatie est un paradis pour les adeptes d'archéologie et trois localités doivent absolument être visitées. La plus importante est sans nul doute Krapina, localité où a été rassemblée la collection la plus complète et la plus riche d'objets datant de l'homme de Néandertal, connu scientifiquement sous le nom d'Homo sapiens neanderthalensis et découvert en 1899.

Puis vient la culture néolithique de Vučedol près de Vukovar, et enfin Salona, le plus grand complexe d'ouvrages de l'Antiquité et ancienne métropole de la province romaine de Dalmatie.

Lorsque les activités artistiques s'installent sur le littoral, c'est le signe que la saison estivale commence. Toute la côte vibre alors de festivals, représentations théâtrales et musique classique ou traditionnelle. Il est bien rare qu'une journée sur la côte se passe sans aucune manifestation. Le printemps et l'automne sont les périodes réservées pour de tels évènements en Croatie continentale : le « Festival du film alternatif » au château de Veliki tabor, le « Festival international des films d'animation » de Zagreb, la fête de rue « Špancirfest » et les « Soirées baroques » de Varaždin ou la manifestation « L'automne à Vinkovci ».

LA GEOGRAPHIE

La Croatie a une forme particulière qui ressemble à un croissant ou un fer à cheval, ce qui explique qu'elle ait des frontières avec de nombreux pays : la Slovénie, la Hongrie, la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, et une frontière maritime avec l'Italie dans la mer Adriatique. Les Croates considèrent souvent également l'Autriche comme un pays limitrophe même si, en réalité, la Slovénie les en sépare, en faisant en fait un pays voisin. Son territoire continental est divisé en deux parties non contiguës par le port de Neum en Bosnie-Herzégovine.

Le relief est assez diversifié et contient :

  • des plaines, des lacs et des collines dans la partie nord, nord-est (Croatie centrale et Slavonie, une partie de la plaine pannonienne) ;
  • des montagnes très boisées dans le Lika et la Gorski Kotar qui font partie des Alpes dinariques ;
  • un littoral rocheux le long de la mer Adriatique (Istrie, littoral nordique et Dalmatie).

Il y a plusieurs climats en Croatie. La partie nord-est du pays est de climat continental alors que le climat du littoral est de type méditerranéen, et que celui de la partie centrale et sud est montagneux.

Le pays contient huit parcs nationaux : trois en zone montagneuse (Paklenica, Plitvice, Risnjak) et cinq en zone côtière (Brijuni (Brioni), Mljet, Kornati, Krka, Velebit) représentant une superficie de 79 320 hectares, soit 7,5% du pays avec comme projet de doubler l'étendue des espaces protégés dans le cadre de parcs nationaux ou d'autres régimes de protection de l'environnement.

La côte croate est très découpée si bien que la Croatie compte 698 îles, 389 îlots et 78 récifs. 47 îles sont habitées (voir l'article liste des îles croates).

Parmi les lacs de Croatie, Omladinsko jezero et les lacs de Plitvice sont remarquables.

Le sommet le plus élevé en Croatie est le pic de Dinara, culminant à 1 830 mètres d'altitude.

PARCS NATIONAUX ET PARCS NATURELS

La Croatie compte aujourd'hui 8 parcs nationaux : Brijuni, Kornati, Krka, Mljet, Paklenica, lacs de Plitvice et Velebit Nord. Plus de 2 millions de touristes les ont visités pendant les neuf premiers mois de 2007, dont 1,7 millions de visiteurs étrangers. Le plus grand nombre a été enregistré aux lacs de Plitvice, le parc national le plus connu de Croatie et dont 873 000 visiteurs ont pu admirer sa beauté lors des neuf premiers mois 2007. Puis vient en seconde position par le nombre de ses visiteurs, le parc national de la rivière Krka avec 666 000 visiteurs, puis le parc national des îles Brijuni avec plus de 162 000 visiteurs ; le parc national de Paklenica fait aussi partie de ceux recevant le plus de visiteurs.

De l'archipel des Brijuni aux lacs de Plitvice

L'archipel des Brijuni se compose de 14 îles et îlots d'une superficie totale de 36,3 km². Par sa belle côte découpée, son histoire et ses flores et faune variées, Brijuni reçoit souvent le surnom de « paradis sur Terre ».

Le parc national de l'archipel des Kornati couvre au total 220 km² et comprend 89 îles, îlots et récifs. Un quart seulement de la superficie totale du parc se trouve sur terre, le reste faisant partie de l'écosystème maritime.

Le parc de Krka tire son nom de la rivière Krka qui fait partie intégrante du parc national. Il est situé en Dalmatie centrale, à quelques kilomètres seulement au nord-est de Šibenik.

Paklenica est le lieu de contact inhabituel de la mer et de la montagne, abondant en forêts naturelles de hêtres, pins noirs et pins couchés nains (ou pins mugos).

Le parc national des lacs de Plitvice (Plitvička jezera) est une région montagneuse boisée où s'enchaînent 16 lacs plus ou moins grands et aux eaux d'un bleu-vert limpide. Ils sont alimentés par de nombreux torrents ou petites rivières et sont reliés entre eux par des chutes d'eau écumantes ou des cascades fracassantes.

Le parc de Risnjak se trouve dans le Gorski kotar et il est dominé par le massif Risnjak culminant à 1 528 mètres . Les connaisseurs de la montagne y éprouvent un sentiment de plaisir particulier à la vue de tous ces phénomènes naturels et toutes ces beautés. Le parc national du Velebit Nord (Sjeverni Velebit) présente une grande diversité de phénomènes karstiques ainsi qu'une flore et faune très variées, ceci n'étant qu'une partie de ce que l'on peut voir dans cet ensemble naturel.



UN ARCHIPEL

La Croatie est vraiment le pays aux mille îles dont une grande partie est habitée. Le long de ses 1777 km, la côte adriatique compte 1185 îles, îlots ou récifs. Chacun a ses spécificités, son histoire et son destin.

Commençons l'histoire des îles par l'archipel des Brijuni ; composé de 14 îles, il s'étire sur 7 km de Pula à Rovinj. La nature a fait de cet endroit un véritable petit paradis à l'harmonieux mélange des mondes végétal et animal, des monuments antiques et d'hôtels confortables.

L'île dorée, ou verte, de Krk est - ou n'est pas ? - une île; c'est bien une île par sa nature idyllique et l'oasis de paix qu'elle offre, loin de la vie quotidienne, mais sa liaison par pont au continent fait d'elle une presqu'île.

Cres et Lošinj. Une ou deux îles ? Dans des temps plus anciens, elles étaient séparées par un chenal creusé par les Romains mais elles sont aujourd'hui reliées par un pont.

Parmi les 1185 îles et récifs s'égrenant le long de la côte, constitués de pierres et d'une poignée de terre, Susak est l'une des rares îles que la nature a doté de sable. C'est justement ces 20 millions de m3 de sable qui donnent son goût particulier au vin produit sur cette île.

 

Arrive ensuite l'île de Rab. Foisonnante de végétation méditerranéenne et de plages de sable, le conseil municipal l'avait déclarée, en 1889 déjà, station estivale et thermale.

Pag, île sur laquelle abondent les mythiques oliviers ; elle est riche en sel et célèbre pour ses dentelles et son fromage, délice mondialement reconnu.

Silba, l'île des armateurs et des capitaines au long cours ; ses ports sont un véritable refuge pour les marins pour s'abriter contre les sauvages rafales de vent.

L'île d'Ugljan est considérée comme la « banlieue » et le jardin de Zadar. Elle tire son nom de la production massive d'huile (= ulje) sur l'île. L'île voisine de Pašman s'est accolée à elle, si bien qu'elles ont l'air de jumelles, la seule différence étant que Pašman est un peu plus tranquille.

L'île d' est connue pour ce qu'elle a, et pour ce qu'elle n'a pas : elle a une abondante végétation méditerranéenne et elle est sans voitures.

Vous pourrez faire une petite pause sur l'île de Dugi otok, dans une réserve naturelle de 114 km² de superficie. Selon la légende, l'archipel des Kornati, labyrinthe d'îlots et chenaux maritimes, est né des nombreux rochers dont Dieu ne savait plus quoi faire, une fois la création du monde terminée ; il les jeta à la mer, regarda le résultat et conclut qu'il n'avait rien à changer. 67 îles habitées sont reliées par lignes maritimes

La Croatie est un pays maritime. Ses villes le long de la côte sont reliées entre elles par bateaux et ferries. Soixante-sept îles habitées sont reliées au littoral par ferries ou bateaux. Les lignes maritimes sont renforcées pendant les mois d'été.

 

Parmi toutes ces îles, Murter, d'une superficie de 18 km2, se distingue par son charme pittoresque ; c'est l'île des pêcheurs, des oliveraies et des constructeurs de bateaux.

L'île de Prvić se trouve à proximité de Vodice, haut lieu du tourisme ; c'est une oasis de flore et faune méditerranéennes.

L'île de Zlarin est située au sud-est de Šibenik. Elle était renommée au quinzième siècle pour sa pêche aux coraux et éponges.

Žirje est l'île habitée la plus éloignée des îles de l'archipel de Šibenik, entourée d'eaux extrêmement poissonneuses et aux nombreuses criques pour les plaisanciers.

Brač est l'île de plus haute altitude et la troisième par sa taille parmi les îles de l'Adriatique.

Hvar, l'île la plus longue, se trouve au sud de Brač. C'est l'île des vignobles, des olives et de la lavande. C'est incontestablement une île exceptionnelle. Elle est agrémentée d'agréables stations de villégiature d'hiver ou d'été et jouit d'un climat tempéré et d'une dense végétation sub-tropicale.

L'archipel des Pakleni otoci est un intéressant ensemble d'îles aux plages de sable ou gravillons, essentiellement réservé aux nudistes, et dont les fonds rocheux sont particulièrement intéressants pour la pêche sous-marine.

Loin du continent et de ses problèmes, l'île de Vis est couverte de palmiers.

L''île de Biševo s'étale sur 6 km2 avec nombre de grottes creusées dans ses rivages abrupts.

Bien qu'officiellement presqu'île, Pelješac donne en fait l'impression d'être une île. Elle n'est séparée de Korčula que par un étroit chenal.

On dit que Korčula est l'île au plus grand nombre de légendes et monuments et, avec Lokrum et Mljet, c'est l'île la plus boisée de Croatie.

 

Loin au large se trouve l'île de Lastovo, d'une superficie de 50 km2, à la côte très découpée, aux plages de sable et nombreux îlots sur ses flancs est et ouest.

Près de Pelješac se trouve l'île verdoyante de Mljet s'étendant sur 100 km2.

Avec ses pinèdes touffues, ses grottes karstiques, ses deux lacs pittoresques reliés à la mer, ses plages de sable et fins galets, ses eaux poissonneuses riches en langoustes, la partie occidentale de l'île a obtenu le statut de parc national.

FERRIES

Des lignes de ferry locales relient la côte aux îles de Cres, Lošinj, Pag, Rab, Ugljan, Pašman, Dugi otok, Iž, Rava, Olib, Silba, Premuda, Ist, Molat, Brač, Šolta, Hvar, Vis, Pelješac, Korčula, Lastovo et Mljet.

Des lignes régulières pour voyageurs ou ferries relient l'Italie (Venise, Trieste, Ancône, Pescara, Bari) à des ports croates. Une ligne de ferry journalière relie Rijeka à Split toute l'année. Cette ligne continue vers Dubrovnik trois fois par semaine. Les ferries partant de Rijeka pour le littoral sud sont une bonne solution pour les conducteurs qui peuvent ainsi éviter un beau mais fatigant trajet le long de la côte.

LIENS UTILES :

www.jadrolinija.hr;www.croatiaairlines.com;www.splittours.hr

www.hznet.hr;www.hrvatske-ceste.hr

 

TOURISME DE PLONGEE

Grâce à l'extrême limpidité de l'eau et la richesse des fonds sous-marins, grottes, cavernes et récifs subaquatiques, le tourisme de plongée en Adriatique est en pleine expansion. Cette mer est aussi parmi celles au monde où se trouvent le plus d'épaves. On estime qu'il y aurait encore au moins 1500 grottes et cavernes sous-marines à découvrir dans l'Adriatique. Dans ses profondeurs se trouvent même quinze mille embarcations coulées, tant bateaux que sous-marins, avions ou torpilleurs. La découverte de l'une de ces épaves est toujours un moment très fort. Chacun de ces bateaux a sa propre histoire intéressante et chacune de ces histoires rappelle le courage ou la tragédie de ses passagers. Le tourisme de plongée a enregistré ces dix dernières années une hausse de 15 à 20 %. En parallèle, le nombre de centres de plongée professionnels grandit aussi et ils s'installent dans les endroits les plus attrayants de l'Adriatique. Il existe plus de cent centres enregistrés et licenciés, le plus grand nombre étant en Istrie, dans le Kvarner et dans le secteur de la Dalmatie centrale.

Législation

En ce qui concerne la législation, les lois actuelles autorisent la plongée en Croatie pour toute personne possédant un permis valable. La carte de plongée coûte 100 HRK pour 365 jours et le permis individuel autorisant des activités sous-marines est de 2400 HRK pour 365 jours. Si la plongée de loisir s'effectue avec un club de plongée agréé, le permis individuel n'est pas requis. Il est interdit de plonger dans certaines zones, même en possession d'un permis individuel. Il s'agit là de zones spécialement protégées par le Ministère de la culture et la plongée n'y est permise qu'accompagnée par un responsable de plongée d'un centre autorisé.

 

LE COIN ŒNO-GASTRONOMIQUE

La gastronomie croate est diversifiée à l'image de la richesse et de la diversité de ses régions. Elle tire ses racines contemporaines de l'époque protoslave et de l'Antiquité. Les différences dans l'emploi des ingrédients et la façon de les préparer sont les plus visibles lorsqu'on compare la gastronomie continentale à la gastronomie du littoral. Pour la première, les sources protoslaves sont typiques, influencées par les contacts avec des écoles de cuisine bien connues : hongroise, viennoise ou turque. La cuisine du littoral a été, elle, influencée par les Grecs, les Romains et les Illyriens puis, plus tard et surtout, par les cuisines méditerranéennes, française et italienne.

 

Croatie : les prix (2007)

Café 1,1 - 1,6euros

Eau minérale 0,5 l 1,1 - 1,5euros

Jus de fruit 1,3 - 1,9euros

Bière 0,33 l 1,5 - 2,9euros

Vin 0,75 l (de qualité avec AOC) 12,0 - 22,0 euros

Carburant pour voiture de tourisme (Eurosuper 1 l) 1,1 euros

Billet de ferry pour véhicule et passagers (continent - île, aller simple) 21,0 - 32,0 euros

Prix moyen d'un menu touristique 9,0 - 12,0 euros

 

CAMPINGS

LES LIENS UTILES :

www.camping.hr;www.istraturist.com;www.omh.hr

 

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers