L'actualité

Sénégal : les Français doivent se procurer un visa

Ce visa de 50 euros par personne sera exigé à l'entrée au Sénégal dès le 1er juillet prochain...

Sénégal : le lac Rose en danger

Une pétition invite à protéger le lac menacé par de puissants intérêts fonciers. Le reportage vidéo de Jean-Louis Corgier sur cet écosystème étonnant, l’un des trésors du Sénégal...

Sénégal Airlines décolle

La compagnie sénégalaise démarre son activité avec des vols régionaux sur la sous-région de l'ouest africain...

XL Airways relie Paris à la Casamance

La compagnie aérienne française dessert cet hiver le Cap Skirring, au sud du Sénégal.
...

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Le Sénégal au delà des plages de rêve

Le Sénégal, connu pour ses belles plages de sable blond, de la Petite Côte (Saly) à la Casamance, dévoile d'autres charmes hors des sentiers battus.

Village du Ferlo © Interface Tourism

Les vacances au Sénégal se résument souvent à un séjour balnéaire. Certains répondent à l'appel de la Casamance, à l'extrême sud du pays, profitant alors des plages du cap Skirring, parmi les plus belles du continent. D'autres préfèrent les grands complexes touristiques de Saly, sur la "petite côte", au sud de Dakar. Le long des belles plages, les hôtels se succèdent dans un cadre agréable et protégé.

Le Sénégal se laisse apercevoir au gré des excursions. On y visite alors des villages de pêcheurs. Sur une plage couverte de barques multicolores, les mouettes tourbillonnent autour des femmes séchant le poisson pêché le matin même par les hommes. La brousse est à quelques kilomètres de là.

On partage alors pendant quelques heures (voir davantage en "campement hôtel") la vie quotidienne des paysans rythmée par les pluies et les invasions de criquets. L'hospitalité sénégalaise n'étant pas un vain mot, on vous invite à partager le "tié-bou-dienne" (riz au poisson) avec tous les membres d'une famille.

Si vous avez l'esprit (un peu) aventureux, vous pouvez utiliser les transports collectifs pour visiter le Sénégal. Les bus sont lents mais rarement bondés. Et c'est là l'occasion de rencontrer un peuple ouvert et chaleureux. De la Petite Côte, on peut facilement se rendre dans le Sine Saloum. La pirogue est idéale pour découvrir cette superbe région où les bras de mer s'infiltrent dans les terres.

Ile de Gorée, au large de Dakar
© Interface Tourism

Dakar est la porte d'entrée obligée du Sénégal. Une ville bouillonnante, à l'image du très animé marché Sandaga.

A une demi-heure de ferry de la capitale, Gorée rime avec coup de cœur. Il faut errer dans les ruelles de cette petite île charmante et assoupie (seuls les touristes font de la résistance), s'imprégner d'une ambiance nonchalante toute particulière, admirer ses maisons coloniales défraîchies aux douces couleurs ocres.

Saint Louis © Interface Tourism

Pour retrouver un tel charme, mettez le cap sur Saint-Louis, dans le nord du pays. Avec ses maisons coloniales, blanches et belles et pourtant décrépies, cette ville semble figée dans le passé. Saint-Louis coule des jours paisibles entre l'Océan et le fleuve Sénégal. La musique y tient toutefois une place à part, et la ville s'enfièvre le soir.

A quelques kilomètres de Saint-Louis, le parc ornithologique de Djoudj est un sanctuaire exceptionnel, le premier marais rencontré par les oiseaux migrateurs après leur traversée du Sahara. Un spectacle aux mille couleurs. Du Djouj au parc Niokolo Koba, le Sénégal n'a pas de complexe à avoir avec les autres grands pays animaliers d'Afrique. Le Djouj n'est-il pas d'ailleurs classé au patrimoine mondial de l'Unesco?

© oopartir 2014 - Texte: Pierre Marka. Photos : Laurent Gerre


Comment s'y rendre
Aujourd'hui, plusieurs compagnies aériennes relient Paris à Dakar, notamment Air France et plusieurs compagnies "touristiques" volant pour le compte de voyagistes (Air Méditerranée, Corsairfly). Pour vous rendre au Dakar, vous pouvez aussi passer par Bruxelles (Brussels Airlines).

Quand s'y rendre
Le Sénégal se visite plutôt en hiver. En effet, à la fin de l'hiver, en mars et avril notamment, on subit à la fois la chaleur et la pluie. En été aussi, il peut faire très chaud (45°).

Saint-Louis © Interface Tourism

On aime
Les Sénégalais savent accueillir les visiteurs étrangers. Si vous optez notamment pour la découverte du pays en transport en commun, vous serez surpris par la gentillesse et la disponibilité de la population. Même à Saly, pourtant touristique, il est encore aisé d'avoir des contacts authentiques avec les habitants du cru… à condition de savoir dépasser certains préjugés.

On aime moins
L'un des points noirs au Sénégal, c'est le mauvais état des routes, lequel rend les voyages parfois pénibles sur de grandes distances. Autre regret, le harcèlement des touristes, surtout sur certains sites touristiques. Avec, phénomène très regrettable, une généralisation de l'accusation de racisme à l'encontre des visiteurs lorsque ceux-ci ne se montrent pas coopérants.

Pêcheurs sur la Petite Côte © Interface Tourism

Les conseils de la rédaction
"Le Sénégal profite d'une grande stabilité économique et politique, contrairement à la Côte d'Ivoire par exemple. La destination est présente dans la production des voyagistes. Elle profite d'une bonne desserte aérienne au départ de France. L'offre balnéaire est prépondérante."


Casamance: un conflit ruineux
Le 26 décembre 1982, un mouvement rebelle prend les armes pour réclamer l'indépendance de cette région du sud du Sénégal. Près de trente ans plus tard, la misère s'est installée dans une des rares parties du Sénégal où l'autosuffisance alimentaire était une réalité. La Casamance est une région au potentiel agricole immense, arrosée par un fleuve et favorisée par des saisons pluvieuses beaucoup plus longues que dans le reste du Sénégal. S'y ajoutent une bordure océane de sable fin et une végétation luxuriante, qui en font une destination touristique par excellence. Mais le flux de touristes a chuté à partir de 1993, lorsque le MFDC a lancé une attaque meurtrière contre le village artisanal du site touristique du Cap-Skirring. Une autre attaque a fait des morts en 2002 à Katountine, la deuxième station balnéaire en importance de Casamance après celle du Cap Skirring.

Les infos pratiques

. Formalités : Pas de visa nécessaire. Passeport à l'’arrivée à l’aéroport. Pour plus d’infos, se renseigner auprès de l’ambassade du Sénégal, 14 avenue Robert Schumann 75007 Paris, tél : 01 47 05 39 45
. Santé : Vaccin contre la fièvre jaune (vérifier si il est ou non obligatoire). Se prémunir contre le paludisme
. Monnaie : franc CFA
. Langue : français et six dialectes (dont le wolof, le plus répandu)
. Indicatif téléphonique: 00 221
. Electricité : 220 v (prise à deux fiches rondes)
. Décalage horaire/France : - 1h en hiver et – 2h en été
. Durée du vol : Environ 5h
. Le Sénégal n’a pas d’office de tourisme à Paris. L’ambassade distribue quelques brochures.
. Le site officiel : www.tourisme.gouv.sn

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers