Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Buenos Aires, fervente et langoureuse

Si la diversité de ses différents «barrios» témoignent de la richesse de son histoire, Buenos Aires séduit d’abord par sa vitalité. Davantage qu’une reine du tango, la cité portègne s’affirme comme une véritable capitale culturelle.

La Plaza de Mayo

Buenos Aires a des allures de capitale du sud de l'Europe. Le Microcentro, son centre-ville historique, fait plutôt penser à Madrid; le quartier chic de Recoleta valut autrefois à la ville son surnom de «Paris de l'Amérique latine», le «barrio» populaire de Boca rappelle Naples.

Difficile donc de dessiner le portrait fidèle de cette ville passionnée, immense mégalopole de 12 millions d'habitants si l'on inclut le «Gran Buenos Aires».

1 Plaza de Mayo, 2 place Dorrego (San Telmo),
3 La Bocca, 4 Caminito, 5 Florida, 6 Recoleta,
7 Palermo Viejo, 8 Puerto Madero

La Plaza de Mayo est un axe central pour partir à la découverte des différents Buenos Aires. Au sud de cette grande place historique où fut fondée la ville se trouve San Telmo. Dans ce vieux quartier aux maisons coloniales délabrées foisonnent brocanteurs et antiquaires, surtout le long de la calle Defensa.

Mettez le cap sur l'agréable place Dorrego ; large quadrilatère arboré où les porteños - les «gens du port», le surnom des habitants de Buenos Aires - sirotent leur maté (la boisson nationale) aux terrasses de café ; quelques jeunes guitare en bandoulières s'emploient à y entretenir l'esprit bohème. Le dimanche s'y déroule sa célèbre feria (son marché aux puces).

Il fait bon découvrir le charme du quartier en déambulant dans ses ruelles alentours, en flânant entre les étals de son mercado couvert par un toit métallique, en dégustant les excellents morceaux de biffe des agréables parrilladas tel l'historique Desnivel.

La place Dorrego (San Telmo)

San Telmo est aussi un haut lieu du tango, «cette pensée triste qui se danse» comme l'a résumé le poète Enrique Santos Discépolo. Les meilleures danseurs et danseuses - et c'est bien dommage ! - officient dans quelques boites célèbres, touristiques et chères, tels les classiques El Querandi et Bar Sur.

Du cabaret touristique au vieux bars à tango, l'émotion est souvent au rendez-vous. Adossé à une fresque de l'illustre chanteur Carlos Gardel, un orquesta tipica (bandonéon, piano-violon) enchaîne les airs de Piazzola, alternance de gaieté et de mélancolie. Un couple virevolte sur la modeste piste, élégant, sensuel et virtuose, gestes et regards appuyés.

Les tangueros se retrouvent surtout le week-end dans les salons de tango (ou «milongas») et bals ailleurs dans la ville. Les cours foisonnent avec le retour en grâce du tango, parfois délivrés dans des lieux qui s'y prête à merveille, tel l'Académie de l'hôtel Mansion Dandi Royal (voir notre page Hotels).

Tours, visites guidées, excursions et activités à Buenos Aires et en Argentine, cliquez ici

Danseur de tango sur Florida

Plus au sud de San Telmo s'étend le quartier populaire de Boca. Impossible de rater la Bombonera, bouillonnante arène les soirs de match du Boca Juniors, le club vouant toujours un culte à son enfant chéri, Diego Maradona.

A deux pas de là se trouve Caminito, quartier réhabilité aux maisons de tôles fraîchement repeintes dans des couleurs vives ; ses cafés et boutiques lui donnent un air de Montmartre et en font le quartier le plus touristique de Buenos Aires. Les marchands du temple y vénèrent le dieu Tango. C'est là paraît-il qu'il serait né, sous sa forme la plus authentique.

Caminito (quartier de la Boca)

Retour Plaza de Mayo. Vous pouvez soit remonter la vivante artère commerçante Florida, soit emprunter l'avenida de Mayo et prévoir une halte dans l'une des institutions de la ville, le magnifique Café Tortoni. Traversez l'immense avenida 9 de Julio, peut-être la plus large au monde, vous ne pourrez manquer l'imposant teatro Colón, l'un des plus grands opéras au monde (en travaux des restauration jusqu'en 2011).

Mettez le cap sur Recoleta, quartier chic aux immeubles «haussmanniens». A deux pas des enseignes de luxe de l'avenida Alvear, ne manquez pas l'église Nuestra-Señora-del-Pilar, le musée des Beaux-Arts et le cimetière de la Recoleta aux caveaux parfois spectaculaires (ce qui n'est pas le cas de celui de l'ex première dame «Evita» Perón).

Café Tortoni

Palermo Viejo, quartier où naquit le grand écrivain Jorge Luis Borges , s'est métamorphosé ces dernières années, de même que Palermo Hollywood. Au cœur de cette zone résidentielle aux maisons basses et agréables petites rues ombragées, se sont multipliés bars, restaurants et boutiques branchés. Avec toutefois quelques tables invitant à la nostalgie tel l'agréable Gardelito.

L'autre extrémité du quartier justifie son nom de Palermo Chico ; on s'y rendra surtout pour le MALBA, agréable musée dédié aux artistes contemporains latino-américains, de Diego Rivera à Frida Kahlo en passant par Antonio Berni et Wilfredo Lam.

Tours, visites guidées, excursions et activités à Buenos Aires et en Argentine, cliquez ici

Musiciens dans le quartier de Caminito

Retour (bis) Plaza de Mayo. De l'autre côté de la casa Rosada (le siège du gouvernement) se trouve Puerto Madero. Ce quartier des docks, dangereux il y a encore quelques années, a été complètement réhabilités en dix ans. Se succèdent restaurants et cafés branchés le long du canal. Une belle passerelle le traverse, le Puente de la Mujer, signée Santiago Calatrava.

Le grand port du Rio de la Plata fut le lieu où débarquèrent des centaines de milliers d'immigrants européens. Puerto Madero est aujourd'hui la terre promise d'un autre race de conquérants, les promoteurs immobiliers.

© oopartir 2013 - Texte et photos : Vincent de Monicault - Reportage organisé avec la participation d'Air Europa



Escapade à Tigre

Le Puente de la Mujer, dans le quartier de Puerto Madero

Ceux qui ont le temps pousseront jusqu'à Tigre, élégant faubourg situé à une trentaine de kilomètres de Buenos Aires, histoire de flâner dans son pittoresque marché et le long du Paseo Victorica, agréable promenade bordée de restaurants. Les maisons plus ou moins luxueuses sont accessibles par bateau. Tigre est surtout la porte d'entrée du delta du fleuve Paraná, réserve naturelle à la végétation luxuriante, que l'on peut visiter dans des bateaux-bus adaptés pour passer dans les étroits canaux.




Climat
Le climat de Buenos Aires est assez doux toute l'année. La température moyenne annuelle est de 18°. Toutes les saisons sont ainsi agréables pour se promener dans la ville car il n'y a pas beaucopu de jours de froid intense ou d'extrême chaleur. Le mois le plus froid est juillet. En été, la chaleur est humide.


Tours, visites guidées, excursions et activités à Buenos Aires et en Argentine

Des tours de Buenos Aires en bus et vélo, visites guidées, survol en hélicoptère, excursions aux chutes d'Iguazu, à El Calafate et en Patagonie, à Ushuaia, rafting à Mendoza, ski et croisières à Bariloche, croisières sur la rivière Tigre à Buenos Aires ..., transferts aéroports et autres activités thématiques (tango, quartiers historiques, Evita Peron, Gaucho, gastronomie, oenotourisme, Pape François, Graffiti, football...), découvrez toutes les offres aux prix garantis les plus bas et sans frais cachés, et réservez à l'avance pour être sûr d'avoir de la place et éviter les files d'attente, cliquez ici

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers