Les actualités

Nuages de cendres : l'heure des comptes

21/04/2010

Le trafic aérien a repris progressivement mardi et mercredi. A l'heure des comptes, il est encore tôt pour évaluer l'impact des nuages de cendres islandais. Outre les gestionnaires d'aéroports, les compagnies aériennes - surtout européennes - sont bien sûr les entreprises qui auront le plus à souffrir de la fermeture de l'espace aérien, ayant du à la fois supprimer leurs vols et assurer - du moins normalement... - l'hébergement des voyageurs bloqués.

Certains transporteurs ont commencé à en appeler à leur gouvernement pour combler une partie de leurs pertes. Les tour-opérateurs et les hôteliers des grandes villes touristiques et d'affaires sont les autres victimes du volcan. Le CETO, qui réunit la plupart des voyagistes français, a estimé le surçoût de la fermeture des aéroports à 10 millions d'euros.

Le gouvernement évoque des coups de pouce pour les aider à surmonter la crise, par le biais notamment de prêts garantis. Ce qui n'empêche pas des tour-opérateurs de critiquer dès à présent les propos tenus par tel ou tel ministre (lire aussi notre "actu" sur le courrier de Gérard Guerrier d'Allibert).

Les passagers bloqués sont bien sûr les autres grandes victimes du volcan islandais. Le ministère des Affaires étrangères faisait état mardi de 85 000 français bloqués à l'étranger (dont 12 000 aux Etats-Unis), quand le ministère des Transports en annonçait 200 000...

Leur difficulté est parfois liée au véritable "lâchage en pleine nature" dont ils ont été les victimes de la part de certains voyagistes et compagnies aériennes.

Certaines acteurs ont aussi clairement profité de la crise, les hôtels partenaires de compagnies aériennes et situés en bordure d'aéroports, certains loueurs de voiture, des compagnies de ferries et ferroviaires, et notamment Eurostar entre la France et l'Angleterre... Avec parfois des tarifs qui ont connu de belles envolées !

A l'heure du bilan, quid de l'impact de l'éruption volcanique sur les économies des pays les plus touchées ? Des experts estiment qu'il devrait être limité si l'activité redémarre dès à présent, sans heurts et avec un petit effet de rattrapage.

oopartir.com - 2010



Transavia met le cap sur Dakhla

Un comparateur de pass touristiques à New York

Aarhus Capitale Européenne de la Culture 2017

L'aéroport d'Orly change de dimension

Etats-Unis : identité facebook demandée sur le formulaire Esta

Le salon de la plongée début janvier à Paris

Hurtigruten se dote de navires d'exploration à propulsion électrique

Les plus beaux marchés de Noël d’Europe

Oopartir le live : cap sur la Nouvelle-Ecosse

Brighton : la plus haute tour d'observation au monde

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers