Partagez sur FacebookImprimez cet article

Reportage de voyage

Jérusalem, une ville trois fois sainte

Du mur des lamentation au Saint sépulcre en passant par l’Esplanade des mosquées, partez à la découverte de Jérusalem et des quatre quartiers de sa vieille ville, chrétien, arménien, juif et musulman.

Vue depuis le mont ds Oliviers

Du sommet du mont des Oliviers, la vue est imprenable. Les tombes blanches de l'immense cimetière juif s'étendent jusqu'aux massives murailles crénelées érigées par Soliman le Magnifique.

De ces remparts ceinturant la «ville sainte» de Jérusalem se dressent au premier plan les coupoles de l'Esplanade des mosquées, celle en or du Dôme du Rocher - troisième lieu saint de l'Islam - et celle de la mosquée Al-Aqsa.

Sur la vaste esplanade se promènent des familles entières dans une ambiance de sortie dominicale. Une partie de l'esplanade borde le quartier musulman, vaste entrelacs de ruelles piétonnes, de souks vivants, d'étals de fruits et légumes, de commerces d'épices et de souvenirs.

Du mur des Lamentations à l'esplanade des Mosquées

L'esplanade est aussi accessible depuis une rampe située au pied du Mur des lamentations, ce soubassement du Temple reconstruit par Hérode. Le mur est le lieu le plus sacré des juifs. Les plus fervents des religieux lui font face et s'y recueillent, les femmes d'un côté et les hommes de l'autre ; des petits groupes d'étudiants des écoles hébraïques se rassemblent en «minyan» autour de rabbins.

Cette incroyable proximité des lieux saints explique en partie la tension permanente régnant la «ville de la paix». Jérusalem semble en effet toute entière vouée au culte des trois religions monothéistes. On s'en aperçoit dès qu'on entre dans la vieille ville, par la porte de Damas, par celle de Jaffa ou celle des Détritus.

Si l'on passe sans s'en rendre compte du quartier chrétien au quartier arménien, du quartier juif au quartier arménien, les lieux de culte et hommes de foi vous rappellent à la réalité des frontières spirituelles.

Au coeur de la vieille ville

Vous voici ici dans le quartier juif avec ses hommes en noir, toque de fourrure sur la tête et cheveux en papillotes, se rendant au mur d'un pas rapide.

vous entrez ensuite dans le quartier arménien, avec ses moines aux capuchons coniques oeuvrant dans la très belle cathédrale arménienne de Saint-Jacques ; plus loin dans le quartier chrétien se confondent prêtres et religieuses de tous ordres et toutes confessions.

La citadelle de Jérusalem (connue aussi sous le nom de Tour David) marque l'entré de la porte de Jaffa. Passez par Christian road et arrêtez-vous chez Mansour, peut-être le meilleur boulanger de Jérusalem. A deux pas de là, un passage mène au Saint-Sépulcre.

L'église fut érigé là où aurait été localisé le tombeau du Christ (on y visite d'ailleurs sa dernière demeure à l'intérieur). Le Saint-Sépulcre est aussi la dernière station de la Via Dolorosa le long de laquelle Jésus porta sa croix ; elle fut construite en partie sur le Golgotha, le mont où il fut crucifié, situé à l'époque hors de la ville.

L'entrée du Saint-Sépulcre

Jérusalem ne se résume pas à sa vieille ville. A l'ouest de Jérusalem fut érigé Yad Vashem, l'émouvant musée-mémorial dédié aux six millions de juifs victimes de la Shoah.

Non loin de la porte de Damas se trouve le quartier des juifs ultra-orthodoxes (hassidim) de Mea Shearim, une plongée dans l'univers des ghettos d'Europe centrale du début du siècle dernier. Soyez tout de même méfiant (et correctement couvert), ici comme dans d'autres endroits à Jérusalem, rigorisme ne rime pas toujours avec tolérance et prévenance.

© oopartir 2011 - Texte et photos : Pierre Marka

Ruelle du vieux Jérusalem

Où dormir à Jérusalem
A Jérusalem Est, la rue Hebron présente l'avantage de proposer trois établissements de catégorie différente qu'on peut largement recommander, d'abord l'American Colony, superbe hôtel bâti dans un ancien palais ottoman, le Jerusalem Hotel et enfin le couvent des White Sisters. L'agréable couvent Ecce Homo se trouve dans le quartier musulman de la vieille ville.

On aime
L'absence de voitures dans la vieille ville contribue à en faire un lieu hors du temps.

On aime moins
... les contrôles tatillons à l'aéroport Ben Gourion et un accueil qui laisse souvent à désirer. La cote des Français n'est pas au plus haut en Israël.

 

Louer une voiture
Le loueur Eldan propose des prix intéressants. A noter, contrairement à ce qu'annoncent certains, que vous êtes assurés lorsque vous vous rendez dans les Territoires Palestiniens.

Bons plans et meilleurs prix sur Jérusalem
Vous recherchez un vol, un hotel au meilleur prix, toutes les offres voyages sont sur

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers