Les actus

28 mars 2017

Transavia met le cap sur Dakhla

Au Maroc, la compagnie low-cost du groupe Air France-KLM ouvre également Tanger cette année

12 mars 2017

Un comparateur de pass touristiques à New York

Le nouveau comparateur du portail cnewyork.net permet de trouver son pass touristique à New York au meilleur prix.

31 décembre 2016

Aarhus Capitale Européenne de la Culture 2017

La deuxième ville danoise marie nature et culture avec des musées d'intérêt et des sites classés par l'Unesco dont les pierres runiques de Jelling

Consulter les archives

Partagez sur FacebookImprimez cet article

Mer et croisières

Le Belem ou la grande histoire à bord d'un navire-école

Le Belem est le dernier trois-mâts barque français. Des stagiaires y vivent une aventure hors du commun, sur les traçes d'une riche histoire.

Le Belem naquit en 1896 à Nantes. Aujourd'hui dernier trois-mâts barque français, le navire appartient aujourd'hui à la Fondation Belem et au Groupe Caisse d’Epargne, son mécène constant depuis 1979.

Le navire-école, comme il le fait régulièrement, traverse de nouveau l'Atlantique cette année. Il participe en effet aux célébrations de la fondation de la ville de Québec. Il y restera à quai pendant trois semaines en juillet. Ses haltes sont d'ailleurs souvent symboliques, de Belem au Brésil, sa principale destination du trois-mâts jusqu'en 1907, à Saint-Pierre où il fut le miraculé de l'éruption de la Montagne Pelée, qui fit 28.000 morts, le 8 mai 1902.

Les escales sont l'occasion de manifestations à terre. A Nantes, la population de la ville est conviée à une grande fête pour l'appareillage du navire, en présence du célèbre Bagad de Lann Bihoué, d'orchestres brésiliens et antillais.

Les autorités de la ville de Belem se sont aussi mobilisées en 2001 quand le voilier est revenu sur les traçes de son passé lointain. En Martinique, le voilier est présent en bonne place le 8 mai 2002, au milieu de la baie de Saint-Pierre, pour la commémoration du centenaire de l'éruption.

Les stagiaires à la manœuvre

Plus de 1 000 stagiaires embarquent chaque année à bord du Belem. Leur objectif: vivre au rythme des usages, des traditions et des règles de la marine, aux côtés de l'équipage. Les stagiaires sont alors initiés à toutes les disciplines du bord : barre, matelotage, navigation de jour comme de nuit, point en vue de terre et au large, sécurité et travaux de la vie quotidienne du navire, manœuvre des voiles et quelques deux cents bouts du gréement courant. Les stagiaires qui le souhaitent peuvent aussi monter dans la mâture. Cette expérience se fait par étapes. Muni en permanence d'un harnais de sécurité lors des quarts, ils peuvent se hisser, serrer et rabanter les voiles. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter aussi le site www.fondationbelem.com.

A bord du Belem, les stagiaires sont logés dans le faux-pont, en couchette confortable type marine. A leur disposition : des douches et des toilettes séparées (hommes et femmes), une armoire de rangement, et une cuisine moderne où deux chefs cuisiniers concoctent des menus unanimement appréciés...

© oopartir - Texte : Pierre Marka

Quand et où partir

Sélectionnez un mois (+ continent et thématique en option).

Notre classement des destinations en fonction des périodes les plus favorables.

  • Retrouvez-nous sur mobile
    et tablette

youtube

Infos pratiques
Reportages
Thématiques
 
Bon à savoir
Dossiers